Alex Burrows n’en pouvait plus.

Alex Burrows ne sera pas de retour derrière le banc des Canadiens de Montréal la saison prochaine.

L’ancien joueur des Canucks de Vancouver a décidé de quitter son poste de manager adjoint, affirmant qu’il souhaitait passer plus de temps avec sa famille.

Toutefois, selon plusieurs, cette décision pourrait être interprétée comme un licenciement déguisé, la pression étant devenue trop forte sur lui.

Malgré son départ, Burrows ne devrait pas quitter complètement l’organisation. Selon Lavoie, il pourrait obtenir un autre poste au sein du Canadien.

Alex Burrows a continué à recevoir des critiques impitoyables sur les réseaux sociaux. Burrows ne pouvait tout simplement pas supporter autant de moqueries et de ridicule au quotidien.

Burrows était devenu le bouc émissaire de toute une province, et on se demande parfois comment il trouvait la force d’aller travailler jour après jour.

Les réseaux sociaux amplifient souvent les opinions, qu’elles soient positives ou négatives. Les fans expriment régulièrement leur mécontentement en ligne, mais dans le cas de Burrows, cela prenait des proportions alarmantes, comme une boule de neige se transformant en avalanche.

Martin St-Louis a continué de plaider pour que Kent Hughes accorde des prolongations de contrat à tous ses assistants afin d’assurer leur sécurité d’emploi.

Mais le directeur général n’a tout simplement pas pu justifier une prolongation de contrat pour Burrows. Imaginez la controverse publique lorsque presque tous les fans ont exigé son départ.

Burrows l’a compris et s’est résigné. Personne ne nous fera croire qu’il ne s’agissait pas d’un licenciement déguisé.

En fin de compte, c’est une bonne nouvelle pour tout le monde… pour Burows… et pour sa santé mentale.

Burrows a été soumis à une pression constante, sur la glace comme à l’extérieur. Dans son cas, la pression des médias sociaux et des fans a atteint un niveau inquiétant.

Pour préserver la santé mentale de Burrows, apaiser la colère du public et éviter de plonger les Canadiens dans une situation ingérable, sa démission est la meilleure nouvelle possible.

Licencier Alex Burrows, mais d’une manière déguisée qui lui épargne une humiliation publique, est la meilleure façon d’apaiser les tensions entre les fans au sujet du jeu de puissance et de régler enfin un problème qui dure depuis bien trop longtemps.

Dans ce cas, Kent Hughes a pris sa propre décision et non celle de Martin St-Louis, pour le bien de tous : l’équipe, les partisans et la santé mentale d’Alex Burrows.

Nous lui souhaitons de dormir…de se détendre…

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 16 départements, dont le Jura, en vigilance orange lundi – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné