Face à la vague RN, Châteauroux cultive sa singularité

Face à la vague RN, Châteauroux cultive sa singularité
Face à la vague RN, Châteauroux cultive sa singularité

Les candidats du Rassemblement national sont en tête à l’issue du premier tour des élections législatives dans l’Indre. Châteauroux n’échappe pas à la vague mais se démarque en plaçant le représentant du parti Horizons, François Jolivet, en tête des suffrages avec 36,31% des voix. Il devance de près de cinq points sa concurrente directe Mylène Wunsch (RN) dont le score (31,92%) atteste de l’essor bien réel de son parti dans la cité préfectorale.

Grâce à une affluence sans précédent, les deux candidats qualifiés ont engrangé chacun près de 3 500 voix supplémentaires entre les élections législatives de 2022 et 2024 : François Jolivet est passé de 3 204 à 6 542 voix, Mylène Wunsch de 2 144 à 5 741 voix. A Châteauroux, la députée sortante, candidate de la majorité présidentielle, n’a donc pas eu à souffrir du rejet de la politique d’Emmanuel Macron. «Je ne pensais pas que ce serait aussi fort. Je suis agréablement surpris. Dans le contexte particulier de Châteauroux, il est performant : il vote seul plus qu’en 2022, si l’on additionne ses voix du premier tour à celles d’Alix Fruchon (Les Républicains) », constate le maire, Gil Avérous, qui a cette fois publiquement pris position pour François Jolivet dans une lettre adressée à ses concitoyens, vendredi 28 juin 2024.

Le poids du maire de Châteauroux

Le « contexte particulier » Ce qui est évoqué est évidemment une référence aux quatre homicides survenus à Châteauroux entre avril et juin 2024, dont celui du jeune Matisse, qui a eu un retentissement national. Cette sombre série qui a donné lieu à un « climat assez anxiogène » Les résultats de la première circonscription de l’Indre, selon le syndicat Unsa-police, n’ont donc pas eu de répercussions dans les urnes à Châteauroux pour ces législatives. Sur les trente-et-un bureaux de vote, seuls six ont placé Mylène Wunsch en tête, vingt-et-un ont donné une majorité de voix à François Jolivet. Quant à la candidate du Nouveau Front populaire, Eloïse Gonzalez, elle a terminé première dans quatre bureaux principalement situés dans des quartiers populaires où la participation a été plus élevée qu’en 2022.

A la lecture de ces résultats, le maire de Châteauroux veut croire que sa lettre à ses concitoyens a pesé dans la balance. «Je le prends comme une marque de confiance en moi», » reconnaît l’élu qui entend prendre une part active à la campagne de l’entre-deux tours. «François Jolivet est le meilleur candidat. Il connaît le terrain et peut défendre les dossiers de Châteauroux. estime-t-il, pointant du doigt le choix de la candidate du RN de ne pas apparaître sur ses affiches de campagne. « Elle joue au niveau national. Mais nous il faut un député de l’Indre à Paris et non la voix de Marine Le Pen dans l’Indre. »

L’intéressée, si elle reste satisfaite de son score en progression par rapport à 2022 où elle avait terminé en troisième position derrière Eloïse Gonzalez (Nupes), a aussi le sentiment que cette implication de Gil Avérous a pesé dans les votes. UN « alliance » ce qui la laisse perplexe. « Je ne peux que m’interroger sur les raisons qui poussent ces deux personnalités autrefois opposées à se rapprocher aujourd’hui, comments Mylène Wunsch. Que défendent-ils ? Leurs ambitions ou leurs convictions ? »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Équipe USA contre Serbie, aujourd’hui à 18h ! – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné