Objectif atteint pour le premier grand prix d’éloquence de la Ville de Pau

Objectif atteint pour le premier grand prix d’éloquence de la Ville de Pau
Objectif atteint pour le premier grand prix d’éloquence de la Ville de Pau

La rédaction vous conseille

En introduction, Jean Lacoste, chargé de la culture à la Ville, a rappelé l’histoire de ce premier concours d’éloquence, né d’une suggestion de François Bayrou en 2021. Puis, il a remercié les organisateurs, membres de la Direction Culture : Laurent Meissel, Mila et Aurore.

Applaudissements nourris

L’animateur de la soirée, Léo Bahurlet, lui-même ancien lauréat du concours national Eloquencia, a réchauffé la salle avec beaucoup d’humour et parfois d’autodérision. Il a présenté le jury présidé par Jean Lacoste, maître Claude Garcia, ancien bâtonnier du barreau de Pau, Valérie Lescanne, coordinatrice de la cité éducative de Pau, Richard Galbe-Delord, professeur de théâtre et comédien et Sabaline Fournier, directrice artistique et chorégraphe.

Lors de la demi-finale au Théâtre de Saragosse, il y a 15 jours, le jury a été touché par la prestation de la plus jeune concurrente, Zélie Normand, 13 ans, de l’école Henri IV de Nay. Acceptée hors compétition, elle a ouvert les hostilités, comme d’habitude avec ses rollers aux pieds !


Zélie est arrivée en patins à roulettes.

Antonin Nicolas


Cécile Laporte Rodier a reçu le prix du public, sous les applaudissements.

Antonin Nicolas


Affaffe Errazqui est la gagnante dans la catégorie adulte.

Antonin Nicolas


Salomé Blaziot, ex æquo, catégorie 12/14 ans.

Antonin Nicolas


Safaa Bouyazguar, co-vainqueur, catégorie 12/14 ans Photo nicol

PP


Morgane Le Meur a parlé avec brio.

Antonin Nicol

Les deux candidates de la catégorie 12/14 ans, Salomé Blaziot et Safaa Bouyazguar, toutes deux issues du Collège de Clermont, ont été désignées co-lauréates, sous les chaleureux applaudissements de leurs supporters.

Dans la catégorie 15/17 ans, Morgane Le Meur, en première année à l’Immac de Pau, a été élue à l’unanimité par le jury. Et dire qu’en demi-finale, elle avait failli être éliminée, sauvée d’une voix ! Avec brio, elle a su étayer son discours fondé sur l’abnégation en citant le colonel Achille Muller de Pau et le chanteur Daniel Balavoine qui fut lui-même élève à l’Immac, de 1967 à 1970.

Affafe Ezrahi Gaultier a gagné dans la catégorie adulte.

Enfin, le Prix du public, décerné à l’applaudissement, est revenu à Cécile Laporte-Rodier.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV inscrivez-vous à la piscine ! – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné