Le Valais tire la sonnette d’alarme et la situation particulière

Le Valais tire la sonnette d’alarme et la situation particulière
Le Valais tire la sonnette d’alarme et la situation particulière

Le Valais a tiré la sonnette d’alarme dimanche matin et l’état de situation particulière est en cours depuis vendredi soir en raison des crues du Rhône et de nombreuses rivières alpines. La majorité des évacués ont pu regagner leur domicile.

Les précipitations tombées depuis jeudi, ainsi que la fonte des neiges et la saturation des sols, ont provoqué une crue du Rhône et des rivières latérales en Valais. Ici la Navizence qui se jette dans le Rhône à Chippis.

sda

«La situation se stabilise et la baisse se poursuit», a indiqué dimanche l’organisme cantonal de contrôle (OCC) qui a décidé de tirer la sonnette d’alarme pour le Rhône et les cours d’eau latéraux. Le Conseil d’État a également levé l’état de situation particulière.

Toutefois, les débits des rivières restent encore élevés, les crues ont fragilisé les berges et des glissements de terrain peuvent survenir localement, précise néanmoins l’OCC. Il appelle la population à la prudence dans les prochains jours et « à éviter de s’approcher du lit des rivières ».

Des dégâts importants

Plusieurs débordements et coulées torrentielles ont eu lieu le long des cours d’eau latéraux, par exemple dans la région de Zermatt, du Val d’Anniviers ou d’Evolène. « Des travaux de restauration des infrastructures et du réseau routier sont en cours », note l’OCC.

Contactés dimanche, les responsables des zones particulièrement touchées se sont déclarés dans un premier temps soulagés qu’il n’y ait pas eu de pertes humaines. Ils soulignent toutefois que les dégâts sont importants.

Au-delà des chiffres, que personne ne peut encore articuler précisément – ​​on parle de dizaines de millions de francs –, il faudra « plusieurs mois pour achever les travaux et revenir à une situation normale ».

Conduite d’eau potable détruite

“Actuellement, la situation est catastrophique”, a déclaré dimanche à Keystone-ATS David Melly, président de la ville d’Anniviers, précisant qu’une dizaine d’engins se trouvent actuellement dans le Navizance pour le sécuriser. La rivière qui quitte Zinal et se jette dans le Rhône à Chippis a causé de nombreux dégâts.

Les berges, les pipelines et les routes parallèles au fleuve ont été détruits. C’est le cas à Anniviers mais aussi à Evolène dans le Val d’Hérens où c’est la Borgne qui a débordé.

Grâce aux licenciements, les deux communes restent alimentées en électricité, sauf dans plusieurs hameaux où des groupes électrogènes ont été installés. Et des solutions provisoires seront mises en place pour les égouts et pour alimenter les réseaux d’eau potable, coupés à Zinal et Evolène.

A Evolène, « la principale canalisation d’eau potable a été détruite », constate Patrick Sierro, vice-président de la commune et chef du personnel communal. Pour l’instant, « nous travaillons avec les pompiers pour tirer des canalisations et utiliser des camions-citernes. Nous avons ouvert des fouilles pour commencer les réparations », ajoute-t-il.

Le point sur les mesures urgentes

Pour l’avenir, Evolène fera lundi le point avec le canton pour déterminer quelles mesures urgentes doivent être prises sur les berges et dans le lit du fleuve. La Borgne a été barrée « il y a des années ».

Dans le Val d’Anniviers, un chantier de sécurisation du Navizance est en cours depuis les événements de tempête survenus en 2018. « Certaines des mesures anticipées et déjà réalisées ont confirmé la qualité du chantier. Il faut tout réaliser le plus vite possible », poursuit le président d’Anniviers David Melly.

Depuis samedi soir, Zermatt n’est plus isolée. Les trains circulent à nouveau entre Täsch et la gare valaisanne. En revanche, entre Viège et Täsch, la rivière Vispa a « massivement » affecté la ligne. Des bus de remplacement circulent sur la route qui a également été rouverte samedi soir. “En raison de la capacité limitée du trafic alternatif, les temps d’attente pourraient aujourd’hui être plus longs à Täsch ainsi qu’à Viège”, précise dimanche le Matterhorn Gotthard Bahn sur X.

Aucun dégât à Vaud

La situation s’est également normalisée dans le Chablais vaudois. Aucun dégât matériel ou humain n’a été constaté dans le canton de Vaud. Actuellement, d’importantes quantités de bois sont évacuées du barrage flottant à l’embouchure du Rhône, sur le lac Léman, a indiqué dimanche la cellule de crise du canton de Vaud, mobilisée depuis vendredi.

zd, ats

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Groupe LG devient distributeur Zero Motorcycle à Perpignan – .
NEXT quelle issue à venir dans l’affaire Greenwood ? – .