Amadou Bâ « se déconfine », prend ses distances avec l’APR et se trace la voie de la « Nouvelle Responsabilité »

Amadou Bâ « se déconfine », prend ses distances avec l’APR et se trace la voie de la « Nouvelle Responsabilité »
Amadou Bâ « se déconfine », prend ses distances avec l’APR et se trace la voie de la « Nouvelle Responsabilité »

Enfin quelques mots politiques depuis la dernière élection présidentielle. Amadou Bâ, ancien premier ministre et candidat à la dernière élection présidentielle, s’est enfin adressé au peuple sénégalais : « Terre d’ouverture, de tolérance et de liberté, le Sénégal a marqué toutes ses rencontres de l’histoire d’une empreinte indélébile de progrès. Toutes les crises que nous avons traversées ont révélé la grande capacité de notre pays à surmonter les défis, à transformer les obstacles en opportunités pour le maintenir sur sa trajectoire de paix et de solidarité. Chaque étape de notre histoire politique et sociale a renforcé en chacun de nous la volonté commune de maintenir le Sénégal comme une république authentique et un modèle de démocratie », a déclaré l’ancien ministre des Affaires étrangères sous le régime de Macky Sall, estimant que le temps prend. responsabilité face aux urgences : « notre Nouvelle Responsabilité est de faire de l’espace politique un lieu apaisé, un cadre de confrontation des idées, de définition de stratégies, de projets et de programmes dans le seul but de construire une société équilibrée. Une société capable d’offrir à chaque citoyen les moyens de vivre heureux, en participant activement à la vie de la communauté. Notre nouvelle responsabilité est d’incarner une opposition démocratique et républicaine. Une opposition appuyée tant dans sa conduite que dans son action par une éthique politique soucieuse avant tout de la vie de chaque Sénégalais et de chaque Sénégalais » précise Amadou Bâ.

Pour atteindre les résultats escomptés, Amadou Bâ estime que « le Sénégal doit offrir l’exemple d’un service public de qualité dans lequel la sécurité alimentaire, la santé, l’éducation, l’eau et l’électricité, l’emploi, le logement et le cadre de vie, la sécurité, la mobilité, la culture, la communication, l’environnement n’est plus un luxe, mais des normes minimales soutenues par les droits inaliénables de chaque citoyen. Notre pays selon l’ancien Premier ministre, « possède tous les atouts pour relever un tel défi à travers une culture entrepreneuriale de sa jeunesse, à travers le dynamisme et l’engagement de ses femmes, à travers l’intelligence et l’expertise de ses fils au sein et dans la diaspora, en la robustesse de son architecture institutionnelle et par sa crédibilité sur la scène internationale.

La conviction de l’ancien Premier ministre qu’il est possible de porter sur ses épaules le lourd poids de cette nouvelle responsabilité réside dans le fait qu’il la ressent avec joie et enthousiasme. « Si nous avons la confiance de réussir c’est parce que nous le sommes, dans le travail quotidien qui mobilise nos énergies et savons que nous pouvons compter sur le génie de notre peuple, sur sa participation effective à sa réalisation. Parce que c’est du peuple que la politique tire sa raison d’être, sa force et sa puissance”, ajoute-t-il, jugeant que le peuple sénégalais est l’horizon absolu de cette conviction et la raison de cette nouvelle responsabilité, qu’il entend porter lourdement. mais fièrement.

Pour Amadou Bâ, il s’agira de défendre la nouvelle responsabilité, de défendre la démocratie, ses principes et ses valeurs. Dans le respect des institutions. Mais aussi la défense de la paix, de la stabilité et de la sécurité des citoyens et du pays. La panafricanité ne sera pas occultée. « Notre nouvelle responsabilité, à laquelle j’en appelle à toutes les bonnes volontés, est de conjuguer l’avenir avec le présent en multipliant les espaces de concertation, de discussions, de débats d’idées, de projets et d’action, où une nouvelle trajectoire, une nouvelle dynamique, une nouvelle façon de faire de la politique. C’est à ce combat pour asseoir et mener cette nouvelle responsabilité que nous invitons tous nos compatriotes d’ici et de la diaspora, tous nos amis et tous les cadres de notre pays » s’engage Amadou Bâ qui semble prendre ses distances avec l’Alliance pour la République. .

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV SOS Médecins Dijon fonctionnera en horaires réduits cet été à Nevers – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné