Visez le premier cours – Vous sortez ? – Médias pour les sorties culturelles à Montréal et Québec – .

Visez le premier cours – Vous sortez ? – Médias pour les sorties culturelles à Montréal et Québec – .
Visez le premier cours – Vous sortez ? – Médias pour les sorties culturelles à Montréal et Québec – .

Populaire déjà sur les ondes radio, Statzz s’est révélé en 2022 après le succès de sa chanson Beau qui compte plus de 3 millions d’écoutes sur Spotify. Proche du rappeur Rymz, l’artiste jongle entre influences pop, RnB et hip hop. Près d’un mois après la sortie de son EP 1ère classe et à l’approche de son concert aux Francos de Montréal ce jeudi, Sorts-tu? la rencontre.

« Le spectacle était incroyable. Les gens étaient vraiment actifs. C’était un public formidable, très réceptif», confie Statzz, des étoiles dans les yeux, à propos du lancement de son EP au Petit Campus le 22 mai.

Pour le jeune Lavallois 22 ans, ce premier projet symbolise une année riche en émotions. Derrière Statzz se cache Nicholas Beacon Di Blasio, un homme sensible au caractère introverti. « Je ne suis pas quelqu’un qui parle beaucoup. Je garde souvent tout à l’intérieur. » La musique lui sert alors d’exutoire, de façon de mettre des mots sur ses sentiments.

L’authenticité, au cœur de la musique

Statzz décrit 1ère classe comme une « marque déposée ». A travers huit pièces, il dévoile une palette musicale riche et éclectique. Ses chansons abordent les relations amoureuses et les émotions, mais toujours avec une touche mélodieuse et optimiste.

Je suis très émotif. Je suis un peu garçon amoureux.

Loin d’être mélancoliques, ses chansons sont souvent « compatible avec la radio », agrémenté de refrains accrocheurs et d’un ton général empreint de positivité. Un exemple notable est Comme avant qui évoque la nostalgie de l’adolescence avec insouciance et légèreté.

Statzz attache une grande importance à trouver le bon « entre-deux ». « Je parle de sujets plus émotionnels, mais je le fais dans une approche optimiste ce qui veut dire que oui, je vis cela, mais, genre, je vais bien. »

Je crois que la musique a un grand rôle dans ce que l’on ressent, disons, dans une journée (…) Si vous écoutez des chansons qui sont plus dépriméeh bien, tu vas être plus déprimé.

Ce ton accessible lui ouvre les portes de la radio, notamment grâce à Éric Martel, directeur musical de CKOI, qui souhaite diffuser ses pièces. ” Il [Statzz] était si fort sur les réseaux. Il a été transféré. Alors, au lieu de pitcher à la radio, c’est la radio qui est venue à lui », explique son producteur John Brown, plein de fierté.

Statzz a trouvé son nom de scène inspiré du sport, son premier amour avant la musique. “Quand on fait du sport, les statistiques sont importantes, et je me suis dit que c’était le même concept que je voulais faire de ma carrière.” Il a donc choisi Statzz, une version abrégée de « statistiques ». Même si les chiffres ne font pas tout, il l’admet : « On ne peut pas vivre de sa passion si les chiffres ne suivent pas. » »

1ère classe marque également un tournant dans la carrière de Statzz. Depuis environ un an, il vit de sa musique grâce à sa collaboration avec John Brown. Des chansons évoquant son quotidien de 9h à 17h, comme Sua Job que l’on retrouve au début de l’EP, appartiennent désormais au passé. Il parle de son nouveau style de vie dans la chanson Waouh, arrête.

Je sais que je n’ai presque plus de temps mais ça me dérange tellement (…)

Whoah, arrête, j’ai eu le temps de penser à toi. (extrait de Waouh, arrête)

Dans ses chansons, Statzz intègre beaucoup d’anglais, influencé par le rap américain qu’il écoutait quand il était plus jeune (Eminem, Kanye West). Il a commencé à chanter en anglais à 15 ans styles libres du rap avant de se tourner vers le français des années plus tard après avoir écouté Fredz à l’époque de son projet Nova. Il écrit alors Beau, sa première chanson en français, qui connaît un grand succès à la radio et sur les réseaux sociaux.

Parmi les morceaux de 1ère classeStatzz a une affinité particulière pour Anabella, marqué par une touche estivale et des influences afro, qu’il a écrit lors d’un séjour en France. «J’étais là-bas à une époque où je ressentais un certain inconfort, ce qui m’a vraiment ouvert les yeux sur la créativité», partage-t-il. Ce contexte particulier a influencé non seulement les paroles mais aussi le style musical de la chanson. « Même au niveau des sons, il est quand même différent des autres. Il y a plus un style « France » justement parce que j’étais là-bas et qu’après j’écoutais la radio.

Le rap, une influence majeure

Statzz est également influencé par ses relations dans le monde du rap. Rymz, « le petit prince du Québec », est pour lui comme un grand frère. ” C’est un modèle. J’aime la personne qu’il est. Ensuite, l’ambiance que cela projette », explique-t-il. Statzz a également fait ses premiers pas sur scène en première partie des concerts de Rymz, qui lui a transmis son amour de la scène. Les deux artistes peuvent être entendus sur Disque d’or, le dernier morceau de l’EP, où leurs styles se mélangent harmonieusement, promettant de bien fonctionner en concert.

Statzz sera également présent le 7 décembre au Club Soda pour célébrer le lancement du dernier album solo de Rymz et le dixième anniversaire de son album phare. Indélébile. John Brown, le producteur de Statzz, est également familier avec le rap pour avoir collaboré avec des artistes comme Central Cee, Laylow, Mister V mais aussi Lost, Loud, Imposs et bien d’autres.

Projets à venir

Plein d’ambition, le jeune homme réfléchit déjà à créer son album. « Dès que John me dit qu’on commence, je suis prêt ! Nous allons aller dans un chalet et nous allons écrire ceci. »

Une tournée scolaire à travers le Québec est également prévue à la rentrée, offrant à certains jeunes l’occasion de vivre leur premier concert. « À cet âge-là, on est vraiment influencé par ce que pensent les gens, et si je peux aider les jeunes avec ça, ça me rend heureux », confie l’artiste qui a tourné le clip de Comme avant dans une école secondaire.

Prochain rendez-vous aux Francos

Statzz sera aux Francos de Montréal le 20 juin prochain sur la scène Desjardins pour un concert gratuit qui s’annonce festif. “On est aux Francos, on s’amuse”, conclut en souriant le jeune chanteur. Plus d’informations ici.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’Office de Tourisme, le Palais des Papes, le Pont d’Avignon certifiés Qualité Tourisme – – .
NEXT Le Maroc s’engage dans la digitalisation du secteur judiciaire – .