Le sport en fête à Granby

La communauté de Granby et des environs n’a certainement pas manqué le rendez-vous. Pour sa troisième édition, la Fête du Sport a attiré aussi bien les plus aguerris que les curieux en quête d’une occasion de se dépenser et de passer de bons moments sous le soleil. Il y avait des enfants, des parents, des couples et même des aînés.

« L’événement bat vraiment son plein. Il fait beau et les gens sont là pour en profiter !

— Fanny Geoffrion, agente de communications pour Granby Multi-Sports

Plus d’une vingtaine d’activités étaient proposées gratuitement sur le grand terrain gazonné. Ce fut une belle occasion de découvrir la programmation de Granby Multi-Sports, à la tête de l’activité, et de rencontrer ses partenaires passionnés. De plus, les gens pouvaient faire l’essai du matériel de location au pavillon Roger-Bédard, afin de pouvoir revenir en profiter tout l’été.

Sur une portion de terrain, en compagnie d’experts en la matière, on pourrait s’essayer au biathlon (c’est à dire course et tir laser), à la chasse au trésor, au skateboard, au vélo électrique, à la pétanque, au volley-ball de plage, au mini-tennis, au football et au disc golf.

Et nous nous sommes livrés à d’autres activités gratuites ailleurs sur le site. Des générations ont joué au badminton, au basket-ball, au hockey boot et au Spikeball. Ils ont chaussé des patins à roulettes et ont joué ensemble avec des poches et des rondelles. Sur le lac Boivin, les amateurs de sports nautiques pourront essayer les canots, les planches à pagaie et les kayaks.

Les sports nautiques étaient également à l’honneur au lac Boivin. (Nicolas T. Parent/La Voix de l’Est)

Fait intéressant : le festival a contribué au lancement du grand défi Ensemble, on bouge de ParticipACTION, qui encourage les gens à pratiquer du sport et des loisirs en juin. La ville canadienne en tête du classement remporte le titre de communauté la plus active au pays, en plus de recevoir un prix de 100 000 $ dédié à des projets sportifs locaux.

Rappelons qu’en 2022 et 2023, Granby se classait dans le top 10 des villes québécoises les plus actives. En participant au festival sportif, les invités ont eu l’opportunité d’augmenter le score de leur communauté pour en faire la ville la plus active.

Vive la pétanque

Ils ont attiré l’attention lors d’un match amical de pickleball organisé l’année dernière au même endroit. Les élus de Granby ont récidivé en participant cette fois à une partie de pétanque vers 14 heures devant des mentors et des yeux très attentifs.

Malgré de bonnes amitiés, la fierté et l’esprit de compétition se faisaient sentir.

La mairesse Julie Bourdon a participé à une partie amicale de pétanque entre élus. (Nicolas T. Parent/La Voix de l’Est)

« Qui surveiller ? La pétanque est un sport français, la conseillère Catherine Baudin pourrait donc en surprendre plus d’un. Une chose est sûre, je ne parierais pas sur moi-même ! On est là pour s’amuser », a admis la mairesse de Granby, Julie Bourdon.

Blague à part, l’élu a salué la tenue d’un événement intergénérationnel qui met avant tout l’accent sur la découverte du sport et des saines habitudes de vie. L’objectif du grand festival est d’apprendre à bouger dans un environnement convivial, familial et ludique, tout simplement, selon elle.

Ces personnes âgées s’amusaient à jouer aux poches. (Nicolas T. Parent/La Voix de l’Est)

Cela dit, on serait tenté de classer la pétanque parmi les sports pratiqués majoritairement par les personnes âgées. Mais on a vu le contraire au parc Daniel-Johnson. La tenue de l’activité a permis de faire découvrir le loisir et ses règles aux familles et même aux jeunes.

« C’est un bel événement fédérateur ! Près des champs, il y a des personnes âgées qui aiment la pétanque, mais j’ai vu des petits s’initier aux boules et tenter l’expérience plus tôt. C’est merveilleux», confiait Gérard Poisson, supporter et joueur expérimenté.

Il est temps de se battre

Les acrobaties ont probablement marqué cette version, gracieuseté du personnel de l’école de lutte Aspirants de Granby. Dès 13 heures, nous avons organisé un cours devant le grand public. Les jeunes et les plus sages ont alors eu la chance de monter sur le anneau. Le tout en prévision d’un spectacle familial présenté par trois lutteurs professionnels.

« C’est une excellente activité et la diversité sportive est très présente sur le site ! Nous sommes heureux car c’est pour nous une première présence devant le public du festival », a déclaré Frédéric Robert du Lutte mondiale de divertissement (GEW).

En plus des sports mis en scène, il y avait des animations musicales, des mascottes, des jeux gonflables, de la nourriture de rue et des kiosques thématiques. En répondant à un sondage sur place, les festivaliers ont également eu la chance de gagner une paire de billets pour le match d’ouverture des Alouettes de Montréal, qui a eu lieu le 20 juin.

Les jeux gonflables ont amusé plusieurs visages.

Les jeux gonflables ont amusé plusieurs visages. (Nicolas T. Parent/La Voix de l’Est)

Compte tenu de l’enthousiasme et de la popularité, la tradition ne semble pas vouloir disparaître de si tôt. Rappelons que le rendez-vous avait attiré environ 2 500 personnes l’an dernier.

« Il est trop tôt pour déterminer un chiffre précis en termes d’achalandage, mais nous sommes dans la limite des attentes. En début d’après-midi, on peut dire que nous avons déjà franchi le seuil des 1000 personnes présentes”, a conclu Fanny Geoffrion, visiblement fière du résultat.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV A Lyon, la gare Part-Dieu double sa surface grâce à la galerie Béraudier – .
NEXT Pourquoi la surveillance de la météo est-elle un enjeu clé pour les Fêtes Maritimes de Brest ? – .