le point sur les candidats déjà déclarés en Moselle

le point sur les candidats déjà déclarés en Moselle
le point sur les candidats déjà déclarés en Moselle

Dans les 9 circonscriptions de Moselle, plusieurs noms ont déjà été annoncés, et certains sont attendus dans l’attente d’accords au sein des différents partis.

Dans la première circonscription, celle notamment du centre-ville de Metz et du sillon mosellan, le président du groupe RN à la mairie de Metz, Grégoire Laloux, se présentera comme aux élections législatives 2022 en Moselle. En tête au premier tour, il a été battu de peu par Belkir Belhaddad au deuxième. Le député sortant Renaissance tentera ainsi de conserver son siège obtenu en 2017. Si la candidature de la droite n’a pas encore été annoncée, la gauche devrait investir Jean François Secondé. Le front populaire a en effet décidé de placer un candidat LFI dans cette circonscription.

Une troisième circonscription très disputée

Dans la deuxième circonscription (coteaux de Moselle, Faulquemont et Metz-2), Ludovic Mendes revient en campagne. Le député sortant Renaissance a remporté son siège en 2017 dans une circonscription historiquement de droite. En 2022, ce fut un duel entre Renaissance et LFI mais selon nos informations ce sera le maire PS de Verny, Victorien Nicolas, qui représentera la gauche. Ci-contre, on retrouve la déléguée départementale du RN Marie Claude Voinçon, battue au 1er tour en 2017, et au second tour au 5e circo en 2022. A droite, toujours selon nos informations, un accord serait en discussion de ne pas présenter de candidat LR.

Dans la 3e circonscription, celle des arrondissements de Metz et d’une partie du canton du Pays Metz, la députée LFI sortante Charlotte Leduc devrait être à nouveau candidate à gauche. Elle remporte le siège Renaissance de Richard Lioger en 2022 dans un duel serré avec la RN Françoise Grolet. Le parti a décidé de ne pas désigner le candidat messin qui remplacera Victor Chomard, conseiller municipal d’Ars sur Moselle.

A droite, Nathalie Colin-Oesterlé, candidate malheureuse à la succession au Parlement européen, revient dans une circonscription qu’elle connaît bien pour avoir concouru en 2022 et terminé 5e. Selon nos informations, Renaissance ne peut pas présenter de candidat contre elle.

Le PCF face à Di Filippo

Dans la 4e circonscription, celle de Saulnois et Sarrebourg, pas de nom pour la gauche mais ce sera un candidat PCF qui représentera le syndicat face à un Fabien di Filippo très populaire. Le député LR sortant a succédé au maire de Sarrebourg Alain Marty en 2017 et avait fait près de 70 % contre le RN en 2022. L’ancien candidat Michel Rambour est absent, remplacé par la jeune garde Océane Simon, responsable du rassemblement national du jeunesse. Au centre, pas de nom pour l’instant.

Dans les 5e (Bitche et Sarreguemines), le député LR sortant Vincent Seitlinger n’aura plus en face Marie-Claude Voinçon, qui lui avait posé des difficultés en 2022. A la place, ce sera Pascal Jenft, candidat en 2017. La gauche enverra un candidat LFI espérant faire mieux que lors des dernières élections où le PS avait terminé à la 4ème place.

Écologiste face à Loubet, Cassaro rassemble la droite et le centre

En 6e, sur le territoire de Forbach, le député RN sortant, Kevin Pfeffer a été réinvesti par son parti. Lors des dernières élections, il a battu son prédécesseur dans la majorité présidentielle Christophe Arend. Renaissance a décidé de ne pas envoyer de candidat face à la droite cette année. Ce sera donc le maire LR de Forbach, Alexandre Cassaro qui représentera l’union de la droite et du centre, mais aussi les partis Ensemble. A gauche, ce sera une candidate LFI, Claire Bladt, conseillère communale de Cocheren.

Dans le secteur de Boulay et St-Avold, 7e circonscription de Moselle, le député RN sortant Alexandre Loubet, également directeur de campagne de Jordan Bardella, est confirmé. Elu avec 55 % des voix en 2022, il a battu la candidate d’Ensemble Hélène Zannier. Pour l’instant, aucun nom n’a été annoncé pour la droite et le centre, mais on sait déjà que ce seront les Verts qui représenteront la gauche dans cette circonscription, avec Luc Muller. Ce dernier, déjà candidat en 2022, n’était pas parvenu à accéder au second tour de quelques voix.

Vers une réédition des Législatives 2022 au 9e ?

Dans la 8e circonscription, dans le secteur Algrange-Fameck-Hayange, Laurent Jacobelli revient en campagne pour le RN, avec comme remplaçant l’un des rares maires mosellans du parti, Fabien Engelmann (Hayange). La députée sortante a remporté de justesse une circonscription historique de gauche en 2022 face à Céline Léger de la France Insoumise. En 2024, le candidat devrait être de retour face à l’extrême droite.

Enfin dans le 9e qui représente le secteur Thionville, la députée sortante Horizons Isabelle Rauch représentera à nouveau Ensemble. Selon nos informations, elle rencontrera son adversaire PS 2022, Brigitte Vaïsse. A l’extrême droite, le directeur des services de la commune d’Hayange, Baptiste Philippo, a été investi par le RN. Les candidats ont jusqu’au 16 juin pour postuler…

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Quelle météo prévoir pour Tarbes et ses environs le dimanche 14 juillet 2024 ? – .
NEXT (Marly) « La participation citoyenne » au cœur de la tranquillité publique – .