Ces anciens d’une commune du Cotentin font une étonnante découverte sous la Vierge Marie

Ces anciens d’une commune du Cotentin font une étonnante découverte sous la Vierge Marie
Ces anciens d’une commune du Cotentin font une étonnante découverte sous la Vierge Marie

Par

Axel Canu

Publié le

14 juin 2024 à 16h40

Voir mon actualité
Suivre La Presse de la Manche

La légende circule depuis longtemps, à Rauville-la-Bigot (Manche), celle d’un trésor, d’un vieux parcheminenterré sous la statue de la Vierge Marie, dans la cour de l’ancienne école privée Sainte-Marie-Madeleine.


DONC, Mythe ou réalité? Le voile de ce mystère s’est levé cette mercredi 12 juin 2024 au moment de la démolition du promontoire, en présence d’une dizaine d’anciens de cette commune du Cotentin.

Le temps a fait son œuvre

Au moment de la démolition, tout le monde a eu la surprise de découvrir une bouteille de rhum de la plantation Saint-James, en Martinique, à la place du trésor.

Immédiatement, ils comprirent que le parchemin était à l’intérieur. Mais lorsqu’ils se rapprochèrent, quelle ne fut pas leur déception lorsqu’ils se rendirent compte que le parchemin s’était… liquéfié.

Ce qui reste du parchemin, dans sa bouteille de rhum. ©Axel CANU

Après 70 ans passé sous ce promontoire, l’eau s’était infiltrée dans la bouteille et l’humidité avait réduit le papier en pâte à papier. Un parchemin qui contenait des mots écrits par les élèves de l’école lors de la construction du promontoire en 1954.

“Il faudrait peut-être faire appel à un imprimeur pour le reconstituer”, a glissé discrètement Mme Picot, ancienne présidente de l’OGEC (Organisme de gestion des établissements d’enseignement catholique) de Rauville-la-Bigot. Preuve que l’attachement à cela reliqueest très présent.

Vidéos : actuellement sur Actu

Une école fermée en 2014

Ouverte dans les années 1950 mais manquant d’élèves, l’école a dû fermer il y a dix ans. Racheté deux ans plus tard, le bâtiment principal a ensuite été rénové pour accueillir une résidence. L’autre bâtiment a cependant été détruit en 2023.

A l’occasion de la révélation du parchemin, de nombreux anciens élèves de l’école, qui ont œuvré à son élaboration et parfois même à sa création, étaient présents. «Je comprends la douleur que vous pouvez ressentir», a déclaré le maire Hubert Lefèvre dans son discours.

Dix logements seront bientôt construits, d’ici fin 2025, sur les 5 000 m2 des terres que la démolition a libérées. La pierre angulaire du promontoire, datant de 1954, sera conservée et posée à l’entrée du lotissement.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon Actu.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV économisez 10€ sur votre panier avec ce code promo Amazon exclusif ! – .
NEXT Rennes. Le boulevard Marbeuf rouvre à la circulation après 4 ans de travaux – .