Le député de l’Oise Victor Habert-Dassault s’autorise « par inadvertance » à se garer sur deux emplacements réservés aux personnes handicapées

Le député de l’Oise Victor Habert-Dassault s’autorise « par inadvertance » à se garer sur deux emplacements réservés aux personnes handicapées
Le député de l’Oise Victor Habert-Dassault s’autorise « par inadvertance » à se garer sur deux emplacements réservés aux personnes handicapées

jeimpossible de le rater. Avec son costume parfaitement ajusté et sa barbe soigneusement taillée, Victor Habert-Dassault a fait une entrée remarquée ce samedi 25 mai en prenant place au centre de la table du jury de l’élection Miss Oise, entre son assistante parlementaire et Lévana Boulou, gagnante. de l’édition 2022. Le député de la première circonscription de l’Oise en a également profité pour poser avec le lauréat du concours sous l’œil bienveillant des photographes.

Le véhicule est à cheval sur deux espaces réservés aux personnes handicapées

Son arrivée dans le stationnement du parc Saint-Paul n’est pas non plus passée inaperçue. Plus que le député lui-même, c’est son véhicule qui n’a pas manqué d’attirer l’attention. La rutilante Citroën DS5 du parlementaire était bien visible à quelques mètres seulement de l’entrée du parc d’attractions. Précisément dans l’espace dédié au stationnement des personnes handicapées. Visiblement très distrait, le chauffeur de Victor Habert-Dassault s’est même permis de garer la berline à cheval sur deux parkings, occupant ainsi deux emplacements réservés aux personnes handicapées. Toutefois, aucune vignette autorisant ce type de stationnement ne figure sur le véhicule comme l’exige la loi. Seule la cocarde estampillée de l’Assemblée nationale est fixée sur le pare-brise.

Victor Habert-Dassault était présent à l’élection Miss Oise en tant que membre du jury. – Dominique Touchart

Et l’hypothèse selon laquelle le député aurait pu être destitué par son collaborateur avant que ce dernier ne commette le délit est balayée par un témoin visuel de la scène. “ Je l’ai vu arriver avec son chauffeur et ils se sont garés directement sur la place. Puis ils sont sortis du véhicule et ont coupé la file d’attente par une porte latérale. », confie-t-il.

C’est un oubli de ma part et je m’excuse si cela a pu offenser quelqu’un.

Victor Habert DassaultDéputé de la première circonscription de l’Oise




Ceci est confirmé par Victor Habert-Dassault lui-même. “ La réalité est que j’étais en retard et je n’ai pas regardé où nous nous sommes garés. Je n’avais pas réalisé qu’il s’agissait d’espaces pour personnes handicapées. Je m’en suis rendu compte en regagnant mon véhicule après la soirée. C’est un oubli de ma part et je m’excuse si cela a pu offenser quelqu’un. », indique le député de la première circonscription de l’Oise.

Le véhicule du député avait déjà été flashé à plus de 150 km/h en 2022

Un délit qui n’est pas sans rappeler un précédent. Le 24 mars 2022, le véhicule du parlementaire a été flashé à 153 km/h entre Essuilles et Fouquerolles sur une route départementale limitée à 80 km/h. A l’époque, Victor Habert-Dassault s’en était tiré malgré les protestations de son chauffeur qui affirmait avoir agi à la demande du député. Le salarié a finalement été licencié pour faute grave et condamné par le tribunal de police de Beauvais. Ce que Victor Habert-Dassault n’a pas manqué de commenter pour justifier son licenciement. “ La règle doit être la même pour tout le monde et j’ai senti que ce n’était pas une légère erreur. » a-t-il précisé dans nos colonnes.

Une phrase qui prend un sens tout particulier après la révélation de ce nouveau délit. En supposant, cette fois, « son erreur « . “ Il n’y avait aucune mauvaise intention de ma part et ce n’est pas mon habitude. C’est ma responsabilité et non celle de mon chauffeur », conclut le parlementaire.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV l’opposition s’intensifie contre un projet d’Hydro-Québec à Montréal
NEXT cette épicerie solidaire traverse les villages à la rencontre des familles vulnérables