La Coordination rurale à l’assaut de l’Office français de la biodiversité à Pavie

La Coordination rurale à l’assaut de l’Office français de la biodiversité à Pavie
La Coordination rurale à l’assaut de l’Office français de la biodiversité à Pavie

La coordination du Gers a ciblé le bâtiment de l’Office français de la biodiversité à Pavie (Gers) dimanche 26 mai au soir.

Dimanche 26 mai au soir, un incident marquant a eu lieu à Pavie, dans le Gers. La Coordination rurale du Gers a ciblé le bâtiment de l’Office français de la biodiversité (OFB) dans le cadre d’une opération de grève. A l’entrée des locaux, une banderole affichait un message explicite : “Ligne rouge franchie, dernier avertissement, puis on livre”.

Une action revendiquée sur les réseaux sociaux

La Coordination rurale du Gers a rapidement revendiqué son action via une publication sur sa page Facebook. « Tôt dans la nuit, une équipe de la Coordination rurale du Gers s’est rendue sans prévenir à l’Office français de la biodiversité à Pavie afin d’effectuer une dernière convocation avant une visite plus musclée », peut-on lire. Des agriculteurs de la Coordination Rurale du Gers ont soudé les portails et le portail principal avec des cadenas agricoles, et ont laissé un message clair aux agents de l’OFB.

Motifs d’action : contrôles abusifs et armés

Les tensions entre les agriculteurs et l’OFB semblent avoir atteint un point critique. La Coordination rurale du Gers dénonce notamment des « contrôles abusifs » et des « contrôles armés par des agents de l’OFB ». Deux alertes avaient déjà été lancées les deux samedis précédents sur des propriétés privées d’agriculteurs, sans résultat satisfaisant selon la Coordination rurale.

Un avertissement clair

Dans son message, la Coordination rurale du Gers ne cache pas sa détermination à agir encore plus drastiquement si leurs demandes ne sont pas entendues. “Ce sera notre dernier avertissement, en cas de réinspection pour des raisons totalement absurdes par des agents armés sans que les propriétaires soient prévenus au préalable et puissent être accompagnés, notre CR 32 mènera une action qui sera d’une tout à fait nature différente. genre », prévient le syndicat.

Réactions et perspectives

Cet acte de protestation est un signe clair du mécontentement croissant du monde rural à l’égard des méthodes de l’OFB. Les agriculteurs, exaspérés par ce qu’ils considèrent comme une intrusion et des pressions excessives, semblent prêts à intensifier leurs actions pour se faire entendre.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cotentin. Pourquoi le comité de défense des riverains de la RN13 s’est mobilisé jeudi
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin