« Peut-être que nous ferons à nouveau quelques spectacles » – .

« Peut-être que nous ferons à nouveau quelques spectacles » – .
« Peut-être que nous ferons à nouveau quelques spectacles » – .

L’animatrice Valérie Damidot, qui a popularisé la décoration à la télévision avec son émission « D&Co » sur M6, était ce samedi au Salon de l’habitat de l’Uzège. L’occasion de lui poser quelques questions, auxquelles elle répond avec sa franchise habituelle. Entretien.

Objectif Gard : Vous venez pour la première fois au Salon de l’Habitat de l’Uzège. Que pensez-vous de ce spectacle et de la ville d’Uzès ?

Valérie Damidot : Je n’ai donc pas encore eu le temps de voir la ville, mais je sais qu’elle est très belle. Et j’adore ce salon, j’ai eu un super accueil, très reposant, un petit salon familial, c’est vraiment bien, plein d’exposants très sympas, et j’aime l’idée de rencontrer du monde dehors. C’est très sympa, franchement.

La décoration et l’habitat font partie des choses que vous avez contribué à populariser à la télévision, avec votre émission « D&Co », qui a connu un grand succès. Auriez-vous imaginé ce type de spectacle à l’époque du lancement de « D&Co » ?

A l’époque, on faisait pas mal de salons, on rencontrait beaucoup d’artisans. C’est ici qu’on rencontre des artisans locaux, j’ai aimé les faire travailler dans les coins où nous étions quand nous faisions les maisons, je trouve que c’est plus intéressant que de prendre des marques de toute la France.

On l’a vu lors de notre visite des stands, vous restez passionné.

Oui, même si j’avais initialement animé l’émission, c’était aussi parce qu’ils voulaient avoir quelqu’un qui aime la déco. Vous imaginez bien que si je n’avais pas aimé la déco… Je venais plutôt du recyclage, d’une famille où on n’avait pas d’oseille, on allait aux puces et on retapissait les meubles, j’apportais ça au salon. Nous voici en 2024, et plus que jamais la valorisation et le recyclage sont la priorité. Cela a toujours été important pour moi. Dès le début, nous avons fait don du mobilier à Emmaüs, alors qu’il devait finir à la décharge. J’aime l’idée de décorer à nouveau. J’ai beaucoup de trucs de brocante chez moi, j’aime chiner, j’aime les gens qui fabriquent des choses, j’aime l’idée du recyclage. C’est toujours plus intéressant que d’acheter de nouvelles choses dans les magasins de meubles.

Et c’est aussi devenu tendance.

Maintenant oui, parce que c’est devenu très difficile. Aujourd’hui, on gagne un Smic, essayer de se payer autre chose que dans une brocante ou dans un vide-grenier, c’est compliqué, donc plus que jamais aujourd’hui c’est redevenu tendance. Quand nous avons commencé et que nous avons dit que nous allions recycler les choses, les gens ont dit : « Ah bon ? » Ben oui, on va essayer de rénover les pierres, les façades, pour dire aux gens que c’étaient de bonnes fondations, qu’il fallait les remettre au goût du jour. Ne jetez pas tout tout de suite.

Quels conseils donneriez-vous à une famille qui emménage ?

J’ai toujours dit aux familles qui nous disaient « on voudrait du moderne » – il faut savoir que « moderne » pour les gens veut dire laque blanche – je leur demandais toujours : « quel est votre mode de vie ? » Je trouve que votre intérieur est ce qui doit vous ressembler le plus. Si vous essayez de copier des magazines que vous avez vus, vous pouvez vous en inspirer, mais cela doit ressembler à votre style de vie. Avez-vous des enfants, vous divertissez-vous beaucoup, avez-vous des animaux ? Vous n’allez pas acheter un canapé en lin blanc avec la personne à fourrure de votre vie. Vous devez vous adapter à votre style de vie. Maintenant, il y a plus de facilités, quand on veut changer son intérieur, il y a des choses plus simples à faire.

Et nous devons prêter attention à la normalisation.

Il y en a plein, ils les adorent, c’est super important pour eux d’avoir du laquage blanc. Cela me donne envie de mourir, mais je respecte les goûts des gens. Nous avons essayé de les conseiller au maximum, mais on ne peut pas aller à l’encontre des goûts des gens, c’est leur maison après tout. Mais je trouve que le plus important c’est de faire quelque chose qui vous convient, une maison doit vivre.

Quels sont vos projets à venir dans les semaines et mois à venir ?

Là j’ai encore des dates sur mon seul plateau, je recommencerai à la rentrée, et j’ai vu qu’ils rediffusaient “D&Co” tous les dimanches, matins, etc, j’ai dit : “les gars, allez, on y va”. faire de nouveaux spectacles, ce serait plus amusant. » Alors peut-être qu’on va refaire quelques concerts, on verra… peut-être qu’on va refaire quelques concerts. Au moins un bonus, même si les pourboires ne changent pas, on va faire du recyclage, du thésaurisation.

Sur quelle chaîne ?

Et bien sur M6 ! Nous allons nous adresser à des gens qui savent comment faire.

Le Salon de l’Habitat de l’Uzège continue ce dimanche 26 mai à l’Ombrière d’Uzès de 10h à 19h. Au programme : jeux gonflables, conférence sur le thème « embellissez votre intérieur avec l’éclairage » à 16h ou encore des ateliers pour les enfants spécial Maman. Journée de 16h à 17h ENTREE GRATUITE.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV bibliothèque et ludothèque sous un même toit
NEXT Isotherme zéro degré dans l’atlas suisse