cocktails de Jérémy Lauilhé au menu de la Maison Devaux

cocktails de Jérémy Lauilhé au menu de la Maison Devaux
cocktails de Jérémy Lauilhé au menu de la Maison Devaux

Ils étaient censés se rencontrer ! Jérémy Lauilhé, barman Meilleur Ouvrier de France 2023, originaire de Carcen-Ponson, qui excelle dans l’art de la mixologie (création de cocktails et mocktails) et Mathis Devaux, jeune chef de 25 ans, basé à Rion-des-Landes. ..

Ils étaient censés se rencontrer ! Jérémy Lauilhé, barman Meilleur Ouvrier de France 2023, originaire de Carcen-Ponson, qui excelle dans l’art de la mixologie (création de cocktails et mocktails) et Mathis Devaux, jeune chef de 25 ans, basé à Rion-des-Landes, qui connaît une ascension fulgurante puisqu’elle vient de remporter un Bib Gourmand au Guide Michelin, ont décidé d’unir leurs talents pour le plaisir des clients. Ainsi, depuis plusieurs semaines, selon les saisons, trois cocktails font leur apparition à la carte de la Maison Devaux.

Sensibilité et saisonnalité

Jérémy Lauilhé, comme Mathis Devaux, privilégie les recettes rapportées au terroir et à la saisonnalité dans une démarche éco-responsable et locale. Tous deux mettent de la sensibilité dans le mariage des produits.

Ainsi, chez Mathis, le menu de mai fait la part belle aux légumes printaniers avec une entrée de fleur de courgette, ricotta et œuf et un plat « goustut » composé d’un mille-feuille d’aubergines à la tomate, parmesan écrémé et coulis de tomate basilic ; tous deux issus du menu végétarien, diablement délicieux. Quant à Jérémy, chaque cocktail signature imaginé pour la Maison Devaux raconte une histoire ; chaque gorgée est une promesse d’évasion, tout en mettant l’accent sur la notion de « savoir mieux boire ».

Pour preuve, dans la carte printanière, les cocktails fraise, coco, tonka ou poire, raisin, jasmin ou encore genièvre, rhubarbe et orange libèrent un mélange de saveurs qui dansent avec la finesse de la cuisine de Mathis.

Les deux amis n’ont pourtant pas pris la grosse tête. Mathis continue avec humilité de tracer sa voie en faisant plaisir aux gourmets à des prix civilisés tandis que le col tricolore de Jérémy lui a permis d’acquérir une notoriété pour asseoir la pérennité de sa propre entreprise (Bonbuvant), tournée vers le conseil, la formation et l’événementiel. Il est également formateur pour la Mention Complémentaire Barman au Centre de Formation d’Apprentis (CFA des Landes) de Mont-de-Marsan. Tous deux sont d’excellents ambassadeurs de la gastronomie du pays de Tarusate.


Des cocktails rafraîchissants qui sentent bon le printemps, mais à consommer avec modération.

FR

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Christophe Willem en vedette – Roanne (42300)
NEXT le prix du coffret collector baisse, agissez vite