Contre Mageo, la résistance s’organise dans le Val-d’Oise

Contre Mageo, la résistance s’organise dans le Val-d’Oise
Contre Mageo, la résistance s’organise dans le Val-d’Oise

Par

Jérôme Cavaretta

Publié le

25 mai 2024 à 11h46

Voir mon actualité
Suivre La Gazette du Val d’Oise

Mageo dans le collimateur. Vendredi 17 mai 2024, une cinquantaine de personnes dont des militants écologistes et des élus de Cergy, Méry-sur-Oise et Butry-sur-Oise (Val-d’Oise), ont participé à l’appel France nature Environnement Val-d’Oise, lors d’une réunion publique dédiée au projet de mise aux normes européennes de l’Oise (Mageo). « Un projet fou », selon l’association écologiste qui veut informer les Valdoisiens des risques et des conséquences que fait peser Mageo, qui annonce la navigation de barges géantes, sur les rives de l’Oise.

“On peut parler de méga-barges puisqu’elles feront 180 m de long et 11,40 m de large et on peut s’inquiéter des dégâts qu’elles vont occasionner”, a souligné Jérôme Durieux, député de la Fne Val-d’Oise et leader (Génération.s ) de l’opposition mérysienne.

Faune et flore menacées

Nuisances sonores, érosion accélérée des berges due au barattage de ces gros avions, dégâts sur la faune et la flore, risques d’inondation en cas de fortes crues malgré l’installation d’un barrage de rétention… Les griefs contre Mageo ne manquent pas.

Soutenu par Vnf (Voies navigables de France) et présenté comme écologique car devant favoriser le fret fluvial, Mageo véhicule néanmoins son lot d’inquiétudes et d’interrogations. « On pourrait dire pourquoi pas plus de transport de marchandises par voie fluviale, sauf qu’on risque d’avoir deux fois plus de trafic sur l’Oise et que Mageo entre en concurrence avec le fret ferroviaire », indique Jérome Durieux. Mageo est un projet de 430 millions d’euros. Cet argent ne serait-il pas mieux utilisé pour le fret ferroviaire ? Ce projet aura des conséquences sur nos banques. Ils sont fragiles et méritent d’être entretenus pour préserver la faune et la flore et pour le bien-être des habitants. »

Mageo fera l’objet d’une enquête publique à la fin de l’année. D’ici là, ses adversaires n’ont qu’un seul mot d’ordre : se mobiliser encore et encore pour informer les Valdoisiens du danger qui les attend.

Repères

Soutenu par Voies navigables de France (Vnf), le projet de mise aux normes européennes de l’Oise (Mageo), qui sera soumis à enquête publique en fin d’année, prévoit de creuser le lit de l’Oise sur 42 kilomètres, entre Creil et Compiègne, et garantir un mouillage de 4 mètres (contre 3 mètres aujourd’hui). L’objectif affiché de la manœuvre : permettre aux super-barges de transporter jusqu’à 4 400 tonnes de marchandises et de relier le bassin de la Seine à celui de l’Escaut, via le futur canal Seine-Nord-Europe dont la livraison est prévue pour 2030. Ce nouveau corridor européen qui reliera les ports du Havre, Rouen, Paris, Dunkerque, Anvers, Liège et Rotterdam-Amsterdam devrait dynamiser le développement du fret fluvial et réduire le trafic des poids lourds. Aux dernières nouvelles, le coût total de Mageo est estimé à 430 millions d’euros.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

mcaOnReady.push(function(){ var s = document.createElement(‘script’); s.id = ‘mediego’; s.src=”https://api.mediego.com/agent.js”; s. différer = true; document.body.appendChild(s }); mcaOnReady.push(function() { if(window.fbq)return;n=window.fbq=function(){n.callMethod? n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)} ; if(!window._fbq)window._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;[];t=document.createElement(‘script’);t.defer=!0; t.src=”https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js”;s=document.getElementsByTagName(‘script’)[0]; s.parentNode.insertBefore(t,s); fbq(‘init’, ‘183114723670867’); fbq(‘piste’, ‘PageView’); });

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin