Face à la pénurie d’éducatrices maternelles, la recherche de solutions

Face à la pénurie d’éducatrices maternelles, la recherche de solutions
Face à la pénurie d’éducatrices maternelles, la recherche de solutions

Publié le 23 mai 2024 à 05h40.

“On sent que, pour certaines familles, on est juste là pour surveiller les enfants et s’assurer qu’ils reviennent vivants en fin de journée, ça ne donne pas envie aux futurs éducateurs de faire ce métier.” Anna*, éducatrice maternelle à Genève, rapporte ce manque de valorisation de son métier combiné à un contexte de forte pression, avec un nombre réduit d’éducatrices par enfant, provoquant épuisement et nombreux arrêts maladie.

Un témoignage qui éclaire un peu les raisons de la pénurie croissante de personnel éducateur (profession majoritairement féminine) et éducateurs de l’enfance. Pro Enfance, la plateforme francophone de garde d’enfants, communiquait déjà il y a plusieurs mois sur cette pénurie « alarmante ».

Intéressé par cet article ?

Pour profiter pleinement de notre contenu, abonnez-vous ! Jusqu’au 31 mai, profitez de près de 15 % de réduction sur l’offre annuelle !

CONSULTER LES OFFRES

Bonnes raisons de s’abonner au Temps :
  • Accès illimité à tout le contenu disponible sur le site.
  • Accès illimité à tous les contenus disponibles sur l’application mobile
  • Plan de partage de 5 articles par mois
  • Consultation de la version numérique du journal à partir de 22h la veille
  • Accès aux suppléments et à T, le magazine Temps, au format e-paper
  • Accès à un ensemble d’avantages exclusifs réservés aux abonnés

Déjà abonné ?
Ouvrir une session

#Suisse

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin