la Fête du Printemps se poursuit jusqu’à lundi soir, à Pithiviers

Démarrée samedi 18 mai matin, la toute première édition de la Fête du Printemps se poursuit jusqu’à lundi soir, entre le Musée des Transports de Pithiviers et le joli site naturel de Bellebat, à rejoindre en train à vapeur, bien sûr.

Samedi 18 mai au matin, c’est sous un temps doux que les trois jours de la Fête du Printemps ont débuté, au départ du Musée des Transports de Pithiviers et de sa jolie petite gare (rue Carnot). Avec, tout au long du long week-end – jusqu’à lundi soir – trois trains à vapeur ancestraux pour assurer les allers-retours des voyageurs vers le site de Bellebat, à quatre kilomètres (consultez les horaires de circulation ci-dessous).

A l’occasion de la Fête du Printemps, dont c’est la première édition, coïncidant avec la Nuit européenne des musées, l’association organisatrice (AMTP) a proposé, samedi soir, une visite guidée du musée des lanternes, ainsi qu’un aller-retour nocturne en train. Celui-ci aura été rempli de voyageurs, puisqu’ils étaient une centaine à bord à 21 heures.

Horaires historiques de Sully, nuit des musées… Cinq idées de sorties pour le week-end des 18 et 19 mai dans le Loiret

Une fréquentation en baisse ?

Un vrai motif de satisfaction pour le directeur de la gare, Jean-Paul Balensi, même s’il doit se rendre à l’évidence : « Lors du Steam Festival (cette année remplacée par la Fête du Printemps), nous pourrions parfois embarquer jusqu’à un millier de voyageurs, ce week-end, compte tenu des réservations, nous devrions être autour de 500. »

Le sympathique chef de gare, Jean-Paul Balensi. Photo : David Creff

Un demi-millier donc pour rejoindre, en train, cette oasis de verdure appelée Bellebat, plantée au milieu des champs de Beauce. Où les attendent notamment des structures gonflables qui raviront les plus petits et ce food-truck venu spécialement de Laguiole pour l’occasion, propriété de la maison Prajault. «Nous proposons uniquement des produits de l’Aveyron, de la viande de l’Aubrac, de l’aligot, des saucissons et des bières de chez nous…», vante le multi-médaillé, Laurent Prajault.

La grande structure gonflable attend les enfants. Photo : David Creff

la-Fete-du-Printemps-se-poursuit-jusqua-

Recevez notre newsletter loisirs par email et trouvez des idées de sorties et d’activités dans votre région.

“C’est quelque chose à faire au moins une fois dans sa vie.”

Bellebat possède encore des tables de pique-nique et des petites promenades en train autour du site (inclus dans le prix de départ), tirée par « une locomotive à vapeur de 1870, également classée Monument Historique », poursuit Jean-Paul Balensi, arrivé à l’Association Musée des Transports de Pithiviers, « quand j’avais 16 ans, en 1973 ».

Samedi midi, Myriam, ses parents et son mari furent parmi les premiers à revenir de Bellebat… Sortant de ce wagon datant de 1913 (« une vieille remorque de tramway de Valenciennes »), tiré par une locomotive à vapeur allemande de 1917. « C’est le premier l’heure à laquelle nous sommes venus (de Poilly-Lez-Gien), il faut recommencer… Nous avons pris le train de 10h30, puis avons bu notre café dans la nature. Monter à bord d’un vieux train, c’est quelque chose qu’il faut faire au moins une fois dans sa vie, c’est magique.

6104abc03c.jpgPatrick avec son épouse Myriam et ses parents venus spécialement de Poilly-Lez-Gien. Photo : David Creff

J’y vais. La Fête du Printemps se poursuit jusqu’à lundi soir. Trains pour Bellebat à 10h30, 12h, 14h, 15h30 et 17h. Tarifs : 9 euros à partir de 12 ans, 7 euros de 5 à 11 ans, gratuit pour les enfants de moins de cinq ans. Musée ouvert entre 10h30 et 18h30. Plus d’informations au 02.38.30.48.26 ou sur ampt-cfpithiviers.com.

David Creff

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV jugements contre des mineurs en hausse de 11%
NEXT 3 arrestations lors d’une répression contre un gang