Le Comité Palestine Sénégal entreprend une série d’actions pour mettre fin au « génocide »

Le Comité Palestine Sénégal entreprend une série d’actions pour mettre fin au « génocide »
Le Comité Palestine Sénégal entreprend une série d’actions pour mettre fin au « génocide »

Au Sénégal, les initiatives se multiplient pour mettre fin à l’occupation israélienne et aux opérations violentes en Palestine.

Situé à des milliers de kilomètres du théâtre des opérations, le Sénégal reste néanmoins préoccupé par le sort des Palestiniens de Gaza. Après des groupes politiques comme le Parti travailliste pour l’indépendance (PIT), ce sont les organisations de la société civile sénégalaise comme le Comité Palestine Sénégal qui sont à l’avant-garde de la lutte au niveau local.

Dans un communiqué reçu à l’APA, il exige « arrêt total, immédiat et inconditionnel » de la guerre que l’armée israélienne mène depuis sept mois dans cette région palestinienne.

Le Comité Palestine Sénégal a choisi le mercredi 15 mai à Dakar pour faire sa communication. Cette journée symbolique marque le 76e anniversaire de l’occupation de la Palestine, aussi appelée Nakba, un événement historique qui continue d’influencer le cours des événements au Moyen-Orient, observe Serigne Modou Thiam, porte-parole du comité.

Avec ses camarades composés entre autres de diplomates et de défenseurs des droits de l’homme, il a tenu à dénoncer la complicité de l’Occident, « surtout des États-Unis d’Amérique », qui fournissent un « aide » à la compagnie militaire israélienne.

Le massacre a déjà plus de 40 000 morts et des centaines de milliers de blessés, dont 70 % de femmes et d’enfants », sans compter les nombreux déplacés. C’est dans ce sens que le comité a décidé d’initier une série d’actions, tous les mouvements soutenant la cause palestinienne, pour permettre aux Palestiniens de retrouver leur dignité.

Les initiatives vont du dépôt d’une lettre ouverte de protestation auprès des ambassades des États-Unis d’Amérique et d’Israël à la mobilisation de la société civile et des avocats des barreaux sénégalais et africains pour soutenir la requête sud-africaine auprès de la Cour internationale de justice. Justice et pour la revitalisation du Comité des Nations Unies pour la défense des droits inaliénables du peuple palestinien, à travers la tenue d’une grande mobilisation de la communauté universitaire et du mouvement étudiant sénégalais.

S’en suivront une importante mobilisation populaire sur la place de la Nation, à Dakar, et une activité d’ouverture et d’exposition d’images sous la houlette du mouvement des femmes en soutien à la cause palestinienne, explique M. Thiam.

ODL/ac/APA

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Me Ngagne Demba Touré revisite le riche potentiel minier du Sénégal et présente sa vision
NEXT Fête de la Musique 2024 en Seine-Saint-Denis (93) : les bons plans