C’est la maison d’hôtes la plus insolite de Belgique

On le comprend vite avant même de gravir les marches de ce nid douillet et sophistiqué entouré de bois et de prairies : rien n’a été laissé au hasard par les propriétaires des lieux. Ils habitent le grand bâtiment à l’entrée du domaine mais vous ne risquerez pas d’être dérangé ! D’abord parce que ce n’est pas le style de la maison. Ensuite et surtout, parce que tout un espace végétal de détente, entre point d’eau et point zen, articulé autour d’une rose des vents, vous guide jusqu’à la cabane, sans face à personne… hormis l’écureuil qui y a pris ses habitudes. Seul bruit extérieur : les chants des nombreuses espèces d’oiseaux, encore plus perceptibles à 4m50 de hauteur ! Un rendez-vous est pris dans un autre monde… et pourtant nous restons chez nous, dans l’entité de Hamoir, en province de Liège.

Mais plutôt que sur le « Hêtre bien-aimé », c’est sur trois arbres majestueux, s’élevant à plus de 35 mètres et sur lesquels la cabane est « reposée », qu’il faut s’attarder. L’effet « wow » est immédiat et la prouesse architecturale est tout aussi grande. Mais au départ, la seule ambition de Sophie et Christian était de construire une cabane pour leurs enfants. « J’ai tenu ma promesse… Mais disons qu’on l’a construit un peu différemment ! (sourire) Nous étions en âge d’investir dans l’immobilier et nous nous disions que nous avions un magnifique jardin, avec un gros potentiel, autour de cette maison familiale. C’était la maison de ma grand-mère, poursuit Sophie, que mon père avait reprise et le jardin était tout encombré de sapins, donc on en a coupé une partie. Et nous avons dévoilé ces trois arbres ! C’est ce jour-là que mon mari a parlé aux enfants de leur construire une cabane. Puis on s’est rendu compte qu’étant donné l’espacement des arbres, ce n’était pas quelque chose qu’on allait faire juste pour s’amuser. Mais ça n’a pas été si simple car depuis 2019, le projet a mûri, et il y a eu le covid, les inondations, puis plein de choses qu’on ne savait pas. Par exemple, nous avons fait une échographie des arbres pour connaître leur état de santé. Quatre ans plus tard, La Cabane de l’Hêtre Aimé poussait entre les arbres. Non sans difficulté donc, mais avec beaucoup de bonne volonté et la persévérance de plusieurs métiers.

Le premier obstacle a été de convaincre les banques de la viabilité du projet. Puis la première pierre, ou plutôt le premier morceau de bois, fut posée. Et là, « c’était là la plus grosse difficulté : prendre le niveau pour s’assurer que tout était parfaitement horizontal, que les charges étaient bien réparties. Il a fallu réussir à faire des trous dans les arbres pour que tout soit parfaitement correct. Une fois cela fait et la plateforme posée, c’est alors la construction d’une maison particulière mais assez classique au final. Encore fallait-il jouer avec les formes – notamment celle du toit en forme d’escargot – et offrir, à l’intérieur de cette charpente en bois, une expérience confortable. Et qui dit confortable, on parle évidemment d’eau et d’électricité, d’une cuisine équipée, d’une salle de bain mais aussi… d’un sauna ! “Nous voulions que les gens se retrouvent à la maison, qu’ils ressortent avec une bonne énergie.” Ainsi, des petites attentions sont disséminées aux quatre coins de la cabane et de ses abords. Une « plage » pour se reposer, un bouddha sur lequel méditer, des chevaux, des ruches et l’Ourthe à observer au loin : « cela semble être un petit détail mais cela fait immédiatement son effet ». Reste enfin ce décor joliment pensé, à l’intérieur de cette cabane habillée de bois et de noir, avec quelques éléments de couleur et d’artisanat local, comme cette représentation d’une orchidée de la flore environnante (Natura2000).

Mais s’il ne fallait retenir qu’une ou deux choses de ce logement insolite qui fait la fierté du couple, ce serait « sa cuisine en érable. Il s’agissait d’un érable qui se trouvait sur le terrain et qui, lors d’une mini tempête en 2016, est tombé. Ensuite, il y a la corde grâce à laquelle vous pouvez hisser votre plateau de petit-déjeuner dans la cabine. Le but ici est d’être calme et de prendre son temps. Car le temps passé là-haut, la tête entre les branches, ne compte plus.


20240507_171122.jpg

Cabane de l’Hêtre Aimé Rue de la Batterie, 1 4180 Comblain-la-Tour (Hamoir) Tél : 0473/ 54 36 46 Retrouvez notre vidéo sur max.-.be

lacabanedelhetreaime.be

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV orages et risque de grêle en Aveyron ce vendredi, vigilance jaune réactivée
NEXT ce que vous devez savoir avant la date limite