« Nous n’avons pas vu de médecin depuis trois mois »

« Nous n’avons pas vu de médecin depuis trois mois »
Descriptive text here

Une trentaine de soignants ont manifesté devant l’antenne Lozère de l’Agence régionale de santé, à l’appel de la CGT du centre hospitalier François-Tosquelles.

Une trentaine de soignants en pédopsychiatrie de Lozère manifestent ce jeudi 16 mai 2024 devant l’antenne lozérienne de l’Agence régionale de santé (ARS), à Mende, à l’appel de la CGT du centre hospitalier François-Tosquelles.

Ce mouvement fait suite à l’alerte lancée il y a un an, concernant les moyens de la pédopsychiatrie. « Nous avions interpellé les élus et l’ARS notamment sur la réorganisation du centre médico-psychologique pour enfants et adolescents de Florac. Depuis, on assiste à une dégradation continue de la prise en charge en pédopsychiatrie dans le service.», demande Christel Courbassier, déléguée du personnel CGT et psychologue en pédopsychiatrie.

Préoccupations

Il ne reste plus qu’un pédopsychiatre sur quatre au centre hospitalier François-Tosquelles, dont dépendent plusieurs sites du département. “Il est en arrêt maladie depuis trois moisprécise Christel Courbassier. A l’hôpital de jour, nous n’avons pas vu de pédopsychiatre depuis trois mois.

Cela met en danger la continuité des soins aux enfants, l’accueil des nouveaux enfants et les séjours thérapeutiques estivaux, dénoncent les soignants : «La direction du centre hospitalier François-Tosquelles se veut rassurante, mais s’il n’y a pas d’arrivée d’un pédopsychiatre d’ici la rentrée, les hôpitaux de jour ne fonctionneront plus.

Une délégation a présenté ces préoccupations à l’ARS, avant de décider des suites à donner à cette mobilisation, évoquant notamment une intersyndicale pour une mobilisation solidaire.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Une première ligne de bus bioGNV pour le Québec
NEXT Didier Deschamps dévoilera la liste des Bleus pour l’Euro 2024 sur TF1