Cette commune du Lot aime les voitures anciennes et le montre

Cette commune du Lot aime les voitures anciennes et le montre
Cette commune du Lot aime les voitures anciennes et le montre

Par

Éditorial Cahors

Publié le

16 mai 2024 à 11h40

Voir mon actualité
Suivre le lot d’actualités

Dimanche pluvieux, dimanche heureux pourrait être le dicton du 12 mai 2024 pour le club Sainte Alauzie Auto Rétro. Malgré la pluie, c’est un ballet incessant de parapluies et de belles voitures qui animait la place Gambetta à Castelnau Montratierdans le Lot, dans la matinée. Ce jour-là se préparait une cérémonie qui officialiserait le label obtenu par la commune.

». Un événement important pour lequel le délégué régional, Bernard Faucher, de la Fédération française des véhicules anciens avait fait le déplacement.

65 voitures anciennes exposées à Castelnau-Montratier

Au moment des discours, miraculeusement, la pluie s’est arrêtée et les gens se sont rassemblés autour de la mairie. Dominique Marin a rappelé avec une touche d’humour la vieille histoire qu’il y avait entre la SACAR et la commune. Les petits désagréments oubliés ont laissé place à un événement récurrent qui rassemble les foules où il y a autant de passionnés que de visiteurs. Lysiane Clary, conseillère municipale, a joué un rôle clé dans l’obtention de ce label. D’ailleurs, Erik Vearha, l’organisateur hors pair de ces matinées, l’a chaleureusement remerciée. Bernard Faucher a souligné « Je suis heureux d’être aujourd’hui dans votre jolie bastide. En plus du patrimoine bâti, vous bénéficiez d’un patrimoine roulant avec un club très actif. Ce dimanche, 65 voitures étaient exposées. En avril, le lieu a accueilli plus de 90 voitures. « Vous verrez cet été, plus de 100 voitures sont attendues », s’enthousiasme Érik Vearhaest.

Pour la FFVE, 2024 est l’année du lancement de ce label « Ville et Village Accueillants de Véhicules Anciens ». Dans le Lot, après Vayrac, Castelnau-Montratier est le 2e village pour l’avoir obtenu.

La pluie s’est arrêtée à l’heure du discours ©MF Plagès

Le critère qui a joué en faveur du village était son intérêt historique et patrimonial. De plus, le club Sacar est affilié à la FFVE. Ce label jouera un rôle important pour rendre la région attractive en termes touristiques tout en dynamisant économiquement Castelnau.

La star du matin, une Bizzarini 5300 GT Strada

Parmi les superbes voitures, il y en a une qui a été la star ce dimanche : une Bizzarini 5300 GT Strada. L’heureux propriétaire de ce petit bijou lotois a raconté devant un public nombreux l’incroyable histoire de ce fabricant visionnaire « L’histoire de Bizzarini est assez simple. M. Bizzarini a conçu la Ferrari 250 GTO avec un moteur central avant. Une fois la voiture peaufinée, des désaccords sont apparus. Il part et décide avec Iso Rivolta de construire un A3C.

La star du matin : un Bizzarini ©MF Plagès

Dix-neuf exemplaires ont été fabriqués sous le nom d’Iso Rivolta. Cependant, des conflits refont surface. Il avait un caractère difficile. Il a ensuite conçu le moteur de la Lamborghini Miura V12. Avec l’argent de la vente de son moteur à Lamborghini, il a pu créer la voiture qu’il souhaitait, une version améliorée de la 250 GTO, avec un moteur américain pour réduire les coûts. À partir de là, 99 exemplaires ont été produits. Actuellement, il en reste environ 25 dans le monde, dont 2 en France. Neuf ont été vendues neuves à l’origine en France. Ces voitures ont été construites entre 1962 et 1968. Actuellement, la marque a été récemment rachetée par des investisseurs qatariens, qui envisagent de produire 24 exemplaires de l’A3C.

Vidéos : actuellement sur -

J’attends avec impatience le 35e exposition pour de nouvelles découvertes !

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Environnement Canada a émis une veille d’orages violents pour le sud-ouest du Québec
NEXT Quentin Yvelin et l’essoufflement