Avec dix poteaux touchés dans cette des champions, Paris semble maudit

Avec dix poteaux touchés dans cette des champions, Paris semble maudit
Descriptive text here

Le PSG a inspiré le célèbre compte X Opta Jean ce mercredi soir, lors de sa défaite inespérée à Dortmund (1-0) en demi-finale aller de des Champions. Il y a d’abord eu la précocité de Warren Zaïre-Emery, deuxième plus jeune joueur de l’histoire (à 18 ans et 54 jours) à débuter dans le dernier carré de la C1, derrière Julian Draxler mais devant Kylian Mbappé (3e). Cette contre-performance en Allemagne est aussi la première défaite parisienne de la saison, toutes compétitions confondues, sans le moindre but marqué.

Plus insolite, Opta Jean nous apprend que les joueurs de Luis Enrique ont touché https://twitter.com/OptaJean/status/1785767635935752360 en Ligue des Champions cette saison (en 11 matches). Il s’agit du total le plus élevé de 2023-2024, mais aussi d’une « performance » que seul le FC Barcelone (11 postes en 2011-2012) a dépassé sur les 20 dernières années.

« Le vestiaire est un peu touché »

L’entraîneur espagnol du PSG a d’ailleurs reconnu, mercredi au micro de Canal+, que cette malchance persistante n’a pas été sans conséquences : “Le vestiaire est un peu touché ce soir car on a eu une action avec les poteaux”. Et quelle action ! Nous jouons la 51ème minute de jeu et Paris commence à pousser sérieusement devant le but du Borussia pour revenir au score. Achraf Hakimi décale son ami Kylian Mbappé, lancé dans sa position de prédilection, décalé sur la gauche de la surface de réparation allemande. Le capitaine des Bleus corrige Marcel Sabitzer et adresse une magnifique frappe enroulée. Bim, poste plein gauche de Gregor Kobel.

En cliquant sur” J’accepte “vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès au contenu de nos partenaires.

Plus d’ sur la page Politique de gestion des cookies

J’accepte

Le ballon revient immédiatement à « Kyky », puis à Bradley Barcola, qui glisse vers Achraf Hakimi. Et cette fois, la tentative du latéral marocain à ras de terre trouve le poteau droit du gardien du Borussia, encore une fois violemment battu à l’époque. Oui oui, deux poteaux en huit secondes comme ultime illustration d’une soirée difficile, à l’image de la probable grave blessure au genou gauche de Lucas Hernandez… sur l’unique but du match inscrit par Niclas Füllkrug (1-0, 36e). Chers supporters parisiens, faut-il vous dire que ce maudit Barça de 2011-2012 avait échoué en demi-finale de la C1 face au célèbre Chelsea de Di Matteo (0-1, 2-2) ?

#Belgique

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV SÉNÉGAL-AFRIQUE-CULTURE-ENJEUX / Un critique d’art appelle à réinventer les musées africains – Agence de Presse Sénégalaise – .
NEXT quatre départements toujours en alerte, les prévisions de samedi