l’état de l’industrie n’est pas revenu à ce qu’il était

l’état de l’industrie n’est pas revenu à ce qu’il était
Descriptive text here

MONTRÉAL — Alors que débutent les négociations coordonnées des conventions collectives de 30 hôtels du Québec, l’Association des hôtels du Grand Montréal prévient les membres syndiqués que l’état de l’industrie n’est pas revenu à ce qu’il était avant la pandémie et que leurs conditions de travail sont déjà très bonnes.

La Fédération du commerce, affiliée à la CSN, vient de lancer des négociations coordonnées pour 30 hôtels des régions de Montréal, Québec, Estrie et Saguenay—Lac Saint-Jean. Et l’appétit des syndiqués est grand : ils réclament des augmentations de 36 % sur quatre ans, dont 15 % dès la première année.

Ces syndiqués réclament un rattrapage salarial, estimant que l’hôtellerie a repris du poil de la bête depuis la pandémie et que les prix des chambres ont augmenté depuis 2020.

À l’Association des hôtels du Grand Montréal, qui représente plusieurs des hôtels impliqués dans cette négociation, le président-directeur général, Éric Hamel, estime qu’il n’y a « rien pour nous qui justifie d’avoir un discours qui dit que les hôtels se portent très bien et que tout est de retour en bonne forme et nous sommes dans un environnement prospère.

Il souligne que l’année de comparaison ne devrait pas être 2020, puisque la pandémie a alors frappé l’hôtellerie, mais plutôt 2019. Et, selon lui, le taux d’occupation des hôtels de la grande région de Montréal en 2023 était quand même 5 % inférieur à celui-ci. c’était en 2019.

#Canada

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV A Calais, les habitants vont être évacués ce lundi après la découverte d’une bombe de 500 kg
NEXT du jamais vu depuis mai 1885 dans certains secteurs