J-15 pour l’avenir du Limoges CSP mais Jean-Marc Dupraz ne reste concentré que sur la fin de saison

J-15 pour l’avenir du Limoges CSP mais Jean-Marc Dupraz ne reste concentré que sur la fin de saison
J-15 pour l’avenir du Limoges CSP mais Jean-Marc Dupraz ne reste concentré que sur la fin de saison

Au terme d’une saison aussi méritante sportivement qu’éprouvante administrativement pour le Limoges CSP, l’entraîneur Jean-Marc Dupraz est incapable de se projeter dans l’avenir, concentré uniquement sur les deux derniers matches, comme il l’a indiqué. au micro de France Bleu Limousin.

Pour l’instant, l’entraîneur champion de France 2015 ne s’alarme pas de la construction de l’effectif 2024/25, ni des problèmes internes qui touchent le club de Limougeaud, ni des éventuels retards pris par les autres équipes : « Je pense que ce n’est pas encore le moment, il faut que ça avance du côté du management, en coulisses, avec les gens qui vont venir investir. Il faut avoir les bases pour savoir quel sera le budget et la masse salariale. Je ne suis pas sûr que nous serons en retard dans 2 semaines (15 mai). Je ne suis pas inquiet. » Pour rappel, si la DNCCG a fixé un ultimatum pour le 15 mai au CSP : sans l’argent des nouveaux investisseurs sur son compte à cette date, le club risque un refus de s’engager auprès de la LNB.

“Ce groupe mérite qu’on continue à s’occuper de lui jusqu’au bout”

Cet ultimatum est très loin des préoccupations du technicien rhodanien. L’ancien entraîneur de Paris-Levallois, Bordeaux, Lille et Nantes insiste sur le fait qu’il se concentre uniquement sur les deux derniers matches de la saison, dimanche au Mans et le samedi suivant contre Bourg-en-Bresse.

Je veux bien finir avec ce groupe, avant de penser à la suite, car je pense que les gars et le staff le méritent. On va continuer comme ça, il reste deux matchs. Nous allons continuer à miser sur cela, pour nous amuser et faire plaisir au public. Ce groupe mérite de continuer à être pris en charge jusqu’au bout. C’est ce que nous nous efforcerons de faire. Franchement, continuons à être sérieux comme ça. Depuis un moment, on prend les matchs un par un. Les gars ont adhéré à ce projet de les emmener un à un, de les préparer et de jouer pour les gagner, en restant assidus, concernés et surtout solidaires. Il faut continuer comme ça, nous avons deux matches à jouer, nous sommes professionnels et nous allons les préparer normalement.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV l’histoire, en images, du carnaval d’antan dans nos campagnes
NEXT Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Serigne Gueye Diop au chevet des victimes