Les Costières de Nîmes valorisent l’image de ses vins

Les Costières de Nîmes valorisent l’image de ses vins
Descriptive text here

L’appellation Gard fait évoluer son identité et son image pour se recentrer autour de son terroir et de la montée en gamme de ses vins. La double influence de la minéralité de ses galets roulés et de la fraîcheur des brises marines est mise en valeur.

L

La fin du rose, mais pas du rosé pour les Costières de Nîmes. Depuis de nombreuses années, l’image de l’appellation Gard est étroitement associée au rose fuschia qui orne leur logo orné du crocodile et du palmier emblématiques de Nîmes. « A l’heure de la maturité d’une appellation de presque 40 ans »comme le rappelle son président Cyril Marès (l’AOC a 38 ans, ndlr), les vignerons de l’appellation ont choisi de dire adieu au flashy pour se tourner vers plus de sobriété et « mettre en valeur le terroir »soutient le président qui assure que “c’est une mue plus qu’une mutation, alors que le rose, bien que très visible, nous coinçait un peu trop sur un segment”.

Engagés depuis plusieurs années dans une évolution qualitative, les vignerons ont travaillé pendant un an pour repartir “la légèreté, et peut-être le manque de sérieux de l’image” rose pour accompagner la montée en qualité des vins de l’appellation. Avec des tons plus sobres, dominés par la teinte terracotta, la nouvelle identité vise à « améliorer la reconnaissance et la compréhension de l’appellation, tout en reflétant la personnalité de nos vins, afin de toucher également un nouveau public »se défend Cyril Marès.


A plus tard, crocodile

Moins tape-à-l’œil, le nouveau logo illustre aussi le choix fort d’écarter définitivement les attributs de Nîmes, tant dans la moindre importance du lettrage que dans l’abandon du palmier et du crocodile, emblèmes de la ville hérités de la campagne d’Égypte de L’empereur Auguste. Si le cordon de l’image est coupé avec la ville mère, le lien avec la capitale gardoise reste essentiel, puisque c’est lors du temps fort de la Feria de Pentecôte que la nouvelle image sera présentée au grand public, via la bodega tenue par l’Union. La bouteille syndicale reste également inchangée.

Au contraire, le O et l’accent du E prennent deux symboles forts que les vignerons de l’appellation Gard veulent désormais soutenir. « La note terroir se caractérise par une double influence majeure »dévoile la directrice du syndicat AOC Aurélie Pujol, « d’un côté la force et la minéralité de nos galets roulés, de l’autre le souffle frais des brises marines, qui sont une marque forte du seul terroir du Rhône en contact direct avec la mer ».

Alors que le discours des producteurs était jusqu’à présent empreint d’influences personnelles allant de la Romanité, au Rhône, en passant par la Camargue ou la Méditerranée, cette nouvelle identité se veut avant tout être un vecteur de recentrage et d’appartenance autour d’un terroir unique. Pour les 250 déclarant une récolte revendiquant l’appellation, cette nouvelle image accompagne l’évolution qualitative d’une appellation locale qui produit autant de vins rouges que de rosés, pour 10% de vins blancs. A terme, ils entendent aussi faire aboutir la réflexion entamée il y a 14 ans autour des noms de villages.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV SÉNÉGAL-ÉDUCATION-FORMATION / Le Premier Ministre adopte une batterie de mesures pour la bonne organisation des examens et concours – Agence de Presse sénégalaise
NEXT 600 gendarmes pour « reprendre » la route de l’aéroport de Nouméa, collèges et lycées fermés… le point sur la situation