Steve, le candidat aux élections générales britanniques généré par l’IA – rts.ch – .

Steve, le candidat aux élections générales britanniques généré par l’IA – rts.ch – .
Steve, le candidat aux élections générales britanniques généré par l’IA – rts.ch – .

Les électeurs de Brighton Pavilion, une circonscription de la ville balnéaire anglaise de Brighton, pourraient élire ce qui est présenté comme le premier député doté d’une intelligence artificielle au monde lors des élections générales nationales de jeudi.

Steve Endacott, un homme d’affaires de 59 ans, fait partie des centaines de candidats qui se présenteront aux élections générales britanniques du 4 juillet. Mais contrairement aux autres, il a choisi un avatar généré par l’IA pour le représenter sur son tract de campagne. Steve Endacott explique que sa frustration face à la « politique standard » l’a conduit à se présenter comme candidat indépendant dans la circonscription de Brighton Pavilion.

>> Lire à nouveau : Le Royaume-Uni organisera des élections générales le 4 juillet avec le parti travailliste favori

« Nous lançons un parti. Nous allons recruter davantage de candidats IA dans tout le pays après ces élections et nous considérons cela comme le lancement, la pierre angulaire de quelque chose de grand et de démocratique », a-t-il déclaré. Son parti s’appelle Smarter UK, avec pour slogan : « Des politiques plus intelligentes pour le peuple, par le peuple ».

Steve Endacott, dont la société Neural Voice alimente son alter ego IA, a développé un système participatif pour recueillir les opinions, les idées et les demandes des électeurs potentiels.

Sur son site, les citoyens peuvent s’inscrire en tant que « créateurs », ce qui leur donne le pouvoir d’exprimer leur point de vue et de rédiger des propositions législatives. Ils peuvent également choisir d’être « validateurs » et voter sur les politiques proposées. Ces informations sont ensuite collectées pour former une base de données dans laquelle « AI Steve » peut puiser.

Steve, le candidat généré par l’IA pour les élections générales britanniques / Actualités en vidéo / 2 min. / hier à 12:46

« AI Steve » ne s’assiéra pas

« AI Steve », le nom qui apparaîtra sur les bulletins de vote, engage des conversations en temps réel avec les habitants sur des sujets tels que les droits LGBT+, le logement, la collecte des déchets et l’immigration. L’avatar propose ensuite des mesures politiques avant de demander des suggestions. Il a été programmé pour tenir jusqu’à 10 000 conversations à la fois.

La Commission électorale qui supervise les élections a déclaré que si Steve Endacott gagnait, ce serait lui, et non une version IA de lui-même, qui serait élu député. Cette précision souligne que malgré l’innovation technologique, la responsabilité ultime incombe toujours à l’être humain.

L’initiative de Steve Endacott n’est pas isolée. Aux Etats-Unis, dans le Wyoming, Victor Miller, candidat à la mairie de sa ville, envisage lui aussi de confier une grande partie de son travail à une IA s’il est élu.

Vidéo : Belén Aquiso

Adaptation Web : vajo avec Reuters

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le mois d’août est arrivé : qu’est-ce qu’une vague de chaleur et qui est concerné ?
NEXT Antilles menacées par l’ouragan Beryl, classé « extrêmement dangereux » : Actualités