Altération entre les garde-côtes chinois et les marins philippins

Altération entre les garde-côtes chinois et les marins philippins
Altération entre les garde-côtes chinois et les marins philippins

Un bateau des garde-côtes chinois. (Image d’illustration)

AFP

Des garde-côtes chinois armés ont eu une violente altercation avec des membres de la marine philippine près d’un atoll stratégique en mer de Chine méridionale, selon une vidéo dramatique publiée par l’armée philippine.

Les affrontements ont eu lieu lundi lors d’une mission de ravitaillement de soldats philippins stationnés sur un navire militaire échoué sur l’atoll Second Thomas, selon Manille.

De nouvelles images de l’affrontement, diffusées mercredi soir par l’armée philippine, montrent des petites embarcations à bord desquelles des marins chinois crient, brandissent des couteaux et une hache, et frappent un bateau pneumatique avec des bâtons.

L’armée philippine a déclaré que le marin chinois brandissant une hache « avait menacé de nuire » à un soldat philippin, tandis que d’autres « avaient explicitement menacé de nuire » aux forces philippines.

Un marin philippin a perdu un pouce lors de l’incident, au cours duquel les garde-côtes chinois ont confisqué ou détruit du matériel philippin, notamment des armes à feu, selon l’armée philippine.

Ces images diffusées par Manille contrastent fortement avec les photos publiées mercredi par les médias d’État chinois, qui ne montraient pas d’hommes armés.

Pékin avait alors assuré que ses garde-côtes avaient pris des mesures « professionnelles et modérées » lors de l’affrontement et affirmé qu’« aucune mesure directe » n’avait été prise contre les Philippins.

Mais dans la vidéo diffusée mercredi par Manille, on voit bien un marin chinois sur le pont d’un des bateaux brandissant une hache.

Une autre séquence montre un garde-côte chinois frappant violemment un bateau pneumatique avec un bâton. On voit également un deuxième homme en train de lacérer le bateau avec un couteau.

Les garde-côtes chinois « ont alors commencé à lancer des pierres et d’autres objets sur nos soldats », ont indiqué les autorités philippines.

Les marins philippins, vêtus de tenues de camouflage marron, de casques et de gilets, ne portent pas d’armes sur ces images.

Augmenter les tensions

Interrogé sur cette vidéo, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Lin Jian, a accusé jeudi Manille de vouloir « imputer de manière calomnieuse » la responsabilité de l’incident à Pékin.

“Cette opération menée par les Philippines ne constitue en aucun cas un approvisionnement en matériel humanitaire”, version défendue par Manille, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse régulière.

« Ces navires philippins transportaient non seulement des matériaux de construction, mais aussi des armes et des équipements et ont délibérément percuté des navires chinois. Ces marins philippins ont également jeté de l’eau et lancé des objets sur les forces de l’ordre chinoises. Ces pratiques ont évidemment aggravé les tensions en mer », a-t-il souligné.

Le général Romeo Brawner, chef de l’armée philippine, a déclaré mercredi que l’équipage philippin, en infériorité numérique, n’était pas armé et combattait « à mains nues ». Dans une vidéo, on peut entendre une personne parlant tagalog, la langue philippine, dire que quelqu’un a « perdu un doigt ».

Manille a accusé Pékin d’avoir commis un « acte de piraterie » contre ses forces. Elle a exigé la restitution des objets « pillés » par les Chinois, dont sept fusils, ainsi qu’une indemnisation pour le matériel endommagé.

(AFP)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Top 5 des plantes d’intérieur qui tolèrent facilement l’air sec et chaud – .
NEXT Au Yémen, l’armée israélienne bombarde la ville de Hodeidah après un raid de drone sur Tel Aviv – .