la réaction de l’indépendantiste Christian Tein

la réaction de l’indépendantiste Christian Tein
la réaction de l’indépendantiste Christian Tein

Deux semaines après l’instauration de l’état d’urgence en Nouvelle-Calédonie, la mesure sera enfin levée ce lundi 27 mai.

Les dirigeants indépendantistes voient également leurs assignations à résidence levées.

Même si la situation est plus calme qu’au début du mouvement de contestation, des blocages demeurent sur les routes de l’archipel.

“Ils sont déterminés”

Dans le fief kanak où réside Christian Tein, les barrages sont encore très présents. Il y en a un tous les 100 mètres le long de la route stratégique qui relie Nouméa au sud de l’île. Les barricades, constituées entre autres de voitures incendiées, ne disparaîtront pas d’elles-mêmes.

A Saint-Louis, fief des indépendantistes et lieu où le gendarme Nicolas Molinari a été tué le 15 mai, un militant présent lors du drame le déplore. Malgré tout, il n’a pas l’intention d’abandonner la mobilisation. “Il nous faut désormais trouver une véritable solution politique. Si l’on veut que cela cesse, la solution n’est pas d’envoyer 3 000 militaires sur le terrain. Aujourd’hui, les jeunes, jeunes et vieux, sont déterminés“, il assure.

Par ailleurs, parallèlement à la fin de l’état d’urgence, Paris a décidé d’envoyer de nouveaux renforts, soit 450 gendarmes mobiles supplémentaires.


SB

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Nos meilleures adresses en Albanie, pour une escapade nomade
NEXT Elle reste immobilisée pendant trois jours à côté du corps de son petit ami