Les grandes manœuvres européennes de Marine Le Pen

Les grandes manœuvres européennes de Marine Le Pen
Les grandes manœuvres européennes de Marine Le Pen

NARRATIF – Le « candidat naturel » du RN pour 2027 tente de créer les conditions d’une grande alliance nationaliste à l’échelle européenne.

Comme un Cri du coeur »et même un énorme relief ». Mardi matin, dès qu’ils ont appris les dernières déclarations de Maximilian Krah, tête de liste du parti allemand d’extrême droite AfD aux élections européennes, Marine Le Pen et Jordan Bardella se sont rencontrés. Les deux dirigeants du Rassemblement national (RN) ont discuté très vite de sa sortie sur les SS qui ne serait pas pas automatiquement criminel ». Et ils ont, sans l’ombre d’une hésitation, décidé de mettre un terme à leurs relations avec leurs alliés d’outre-Rhin, aux côtés desquels ils siègent au Parlement européen, au sein du groupe Identité et démocratie (ID) depuis 2019.

La fin n’était qu’une question de temps entre les deux partis politiques, puisque depuis des mois le RN s’inquiétait de la radicalisation de l’AfD. Par deux fois, Marine Le Pen a dû hausser le ton. En vain. L’AfD va de provocation en provocation »a expliqué Marine Le Pen sur Europe 1-CNews mercredi, avant de poursuivre : Il est temps de faire la pause…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous en reste 86% à découvrir.

Voulez-vous en savoir plus?

Débloquez tous les objets immédiatement.

Déjà inscrit? Se connecter

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Eric Ciotti a préparé avec Vincent Bolloré son ralliement au RN en vue des élections législatives françaises
NEXT « Petit Atlas des pleurs », un ping-pong de découvertes entre Anne Weber et Muriel Pic