Vincent écope d’une amende pour une voiture qui n’est pas la sienne

C’est une drôle de mésaventure qu’a vécu Vincent il y a quelques semaines. Alors qu’il se trouvait chez lui, il s’est aperçu qu’une contravention pour excès de vitesse lui avait été adressée par la police. Problème, la plaque d’immatriculation mentionnée ne correspond pas à la sienne. En nous contactant via notre bouton orange « Alertez-nous », Vincent souhaite avertir la population de faire attention à vérifier que les informations contenues dans un signalement sont exactes.

Et si, après avoir reçu une amende pour excès de vitesse, vous vous rendiez compte que les données du véhicule incriminé ne correspondent pas aux vôtres ? C’est ce qui est arrivé à Vincent début décembre. Lorsqu’il découvre un excès de vitesse dans sa boîte aux lettres, sa surprise est totale. “Le numéro de plaque indiqué sur l’amende ne correspond pas à mon numéro de plaque. De plus, je n’étais pas à l’endroit indiqué le jour de l’infraction», nous écrit-il.

©RTL Infos

Une erreur d’encodage

Vincent a rapidement contacté la police pour clarifier la situation. “Ils m’ont dit qu’ils avaient obtenu l’information de la plaque. Ils ont cela dans une base de données appelée Renta. Ils m’ont expliqué qu’il s’agissait d’une société qui s’occupe de location de voitures de société.“, il explique. En consultant son dossier, dans lequel il peut constater les infractions qu’il a commises depuis qu’il est devenu conducteur, il comprendra d’où vient le problème.

Sur mon dossier, (…) J’ai remarqué que j’avais un ticket en 2021 avec ce numéro de plaque (celui indiqué sur son amende reçue récemment, NDLR). Et cette amende correspondait à une amende que je recevais lorsque je travaillais dans une entreprise. Et à l’époque, j’avais une voiture de société et j’ai remarqué que ce numéro de plaque correspondait au numéro de plaque qui est indiqué sur le PV», précise Vincent.

Il décide donc de contacter son ancienne entreprise et visiblement, «c’est une base de données qui n’a pas été mise à jour. (…) Je ne travaille plus dans cette entreprise depuis 2022“, explique l’alerte.

Que faire dans une telle situation ?

Comme l’explique le site de la police fédérale, «Je peux contester un rapport de taxi lorsque j’estime que les éléments pris en compte par moi ne semblent pas refléter la réalité ou sont inexacts.« .

Ainsi, lorsque l’on estime que l’amende n’est pas correcte ou qu’il y a une erreur, le processus est simple. “Via le formulaire de réponse joint à la copie du procès-verbal qui lui est adressé, le contrevenant peut communiquer ses objections au magistrat : soit il conteste l’infraction, soit il indique que certains éléments plaident en sa faveur, soit il affirme qu’il n’a pas été n’est pas l’auteur de l’infraction au moment du constat», précise le site de la police fédérale.

Dans le cas de Vincent, il a heureusement pu retrouver l’identité du chauffeur grâce à son appel à son ancienne entreprise. “Ce qui est un peu compliqué, c’est qu’il faut dire qui est le conducteur. Maintenant je le sais, mais si je n’avais pas fait d’essai en 2021, je n’aurais jamais su qui était le propriétaire ou le conducteur de cette voiture.“, il dit.

Avertir

A travers son alerte, Vincent a surtout voulu inviter les autres automobilistes à la prudence lorsqu’ils reçoivent une amende. “Pour moi, c’était pour attirer l’attention sur le fait que cela peut arriver à n’importe qui. Vous devez vérifier soigneusement qu’il s’agit bien de votre numéro de plaque d’immatriculation.« .

Si la police sait désormais à qui doit être adressée l’amende, Vincent doit encore contester l’amende de son côté pour que tout redevienne normal.

contravention pour excès de vitesse de la police

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Il est temps que la CEDEAO souffle avec le vent des peuples africains » (Guy Marius Sagna) – .
NEXT Guerre en Ukraine | Washington appelle ses alliés à donner des systèmes Patriot à l’Ukraine