Zoé se confie sur son rapprochement avec Alexis dans « Secret Story »

Zoé se confie sur son rapprochement avec Alexis dans « Secret Story »
Zoé se confie sur son rapprochement avec Alexis dans « Secret Story »

ENTRETIEN – L’aventure de l’animateur belge de 24 ans s’est terminée une semaine avant la finale du jeu de télé-réalité produit par Endemol France qui se tiendra mardi sur TF1.

Premier candidat de la saison à entrer dans la maison des secrets ” Histoire secrète “ le 23 avril, Zoé Brunet était l’un des favoris pour la victoire finale. Présentatrice TV en Belgique pour la RTBF, cette jeune femme de 24 ans s’est fait connaître en 2018 en obtenant l’écharpe de première dauphine de Miss Belgique puis en terminant dans le top 20 des Miss Univers .

C’est cette participation au concours international de beauté que Zoé a utilisé comme secret pour défendre dans le cadre du jeu réalisé par Endemol. Personnalité ensoleillée, drôle et attachante, la jolie Belge originaire de Jemeppe-sur-Sambre, entre Charleroi et Namur, doit son élimination à un vote collégial entre les sept derniers candidats, à la manière d’un conseil « Koh-Lanta ».

“Secret Story” : les candidats de la saison 12

Accéder au diaporama (16)

Lire aussi“Depuis “Secret Story”, j’enchaîne les castings et les contrats” : l’actrice Anaïs Munoz raconte son expérience

LE FIGARO. – Comment vous êtes-vous retrouvé dans ce casting de « Secret Story » ?
Zoé BRUNET. – La production est venue me trouver, ce n’est pas moi qui ai postulé directement. Au départ, j’ai refusé puis on m’a expliqué que l’émission serait plus axée sur le jeu et la stratégie par rapport aux éditions précédentes. Qu’il ne s’agirait plus d’histoires d’affrontements avec des gens criant dans tous les sens. Comme je suis joueur et compétiteur, j’ai fini par accepter.

Avez-vous déjà regardé « Secret Story » dans le passé ?
Oui, je le savais très bien, j’avais tout suivi. Et c’est justement parce que je connaissais bien la série que je n’avais pas envie d’y aller. Au début, je ne voulais pas être en train de régler des comptes. J’ai été convaincu par la nouvelle formule mise en place.

Qu’attendiez-vous de votre participation à « Secret Story » ?
J’ai déjà un pied dans les médias en Belgique, c’était l’occasion de me faire connaître en France. Cela ne pouvait être que positif pour moi. J’aimerais animer et apporter ma petite touche belge en France.

“C’était mon rêve de participer à Miss Univers mais je n’aurais jamais pensé pouvoir le réaliser un jour à l’âge de 18 ans”

Zoé Brunet

Comment votre employeur a-t-il réagi à votre décision de prendre congé pour participer à un jeu sur TF1 ?
La RTBF était initialement mixte car je m’orientais vers une chaîne concurrente en France. Il y a eu des discussions au préalable et cela a finalement été accepté. Mes managers m’ont fait confiance. La notoriété que je pourrais acquérir en France pourrait aussi être bénéfique pour la chaîne à mon retour.

Votre secret est lié à votre passé de miss, qu’est-ce qui vous a attiré dans ce milieu ?
Comme pour « Secret Story », j’ai été contactée par les organisateurs du concours Miss Belgique alors que j’avais seulement 17 ans. Je m’étais lancée dans l’inconnu et j’ai tout de suite adoré. Je n’en retiens que les choses positives. Être Miss Belgique, ce n’est pas qu’une question de physique, on apprend beaucoup de choses. Je n’étais qu’un adolescent, c’est une expérience qui m’a fait mûrir.

Vous étiez Miss Namur 2018, première dauphine de Miss Belgique 2018 et top 20 de Miss Univers 2018, vous attendiez-vous à un tel parcours ?
C’était mon rêve de participer à Miss Univers mais je n’aurais jamais pensé pouvoir le réaliser un jour à l’âge de 18 ans. J’étais une jeune femme qui n’avait pas confiance en elle à l’époque et je me suis retrouvée dans une situation difficile. défilé en bikini avec des talons de six pouces. J’avais une bonne étoile au-dessus de ma tête.

La France était représentée par Éva Colas qui avait laissé sa trace malgré elle en perdant la voix en criant le mot « France » lors de sa présentation…
Les pauvres ! Elle était ma copine d’aventure au même titre que Miss Haïti, nous étions là tous les trois tout le temps. Lors de ma présentation, tout le monde m’a dit de chanter « Belgique » et, têtu comme je suis, j’ai plutôt sorti un petit « Belgique » ! (Des rires.)

« J’avais déjà vu Alexis sur les réseaux sociaux avant « Secret Story » »

Zoé Brunet

Avec la notoriété, n’aviez-vous pas peur d’être reconnu dans « Secret Story » ?
C’était ma plus grande peur, j’en parlais sans cesse lors de mon casting. Je me suis dit que si j’avais réussi à passer la première journée sans être reconnu, j’aurais fait le plus dur. Quand j’ai découvert qu’il y avait un autre candidat belge dans le jeu, j’ai eu très peur. Et il se trouve que Maxime m’a reconnu…

Dans vos défilés, vous vous intéressez aux tendances, aux célébrités et aux influenceurs. Avez-vous reconnu des candidats dans la Maison des Secrets ?
Pour être honnête, j’avais déjà vu Alexis sur les réseaux sociaux. J’ai aussi tourné il y a un an une séquence sur le phénomène Quoicoubeh. C’était le secret de Cameron mais je ne le reconnaissais pas du tout sinon je n’aurais pas hésité à parler de son secret.

Comment avez-vous vécu votre enfermement dans la maison des secrets ?
Les deux premières semaines ont été très dures car je n’avais aucun repère et je ne savais plus vraiment qui j’étais. Il fallait apprendre à se connaître et vivre 24h/24 et 7j/7 avec des inconnus dans une maison. Je me suis posé mille questions, je me demandais si mes proches pensaient à moi et s’ils étaient heureux avec moi. C’était difficile de n’avoir aucun contact. Et puis on finit par s’adapter et penser moins dehors…

“Je ne pensais pas que mon rapprochement avec Alexis allait faire un tel désastre dehors”

Zoé Brunet

Êtes-vous surpris de découvrir que ton rapprochement avec Alexis faire autant parler ?
Oui et non car les images sont là et c’est bien moi. Les gens ont vu que je me rapprochais d’Alexis mais je ne pensais pas que ça allait faire autant de désordre dehors. Dans « Secret Story », on est dans notre bulle, on ne sait pas ce qu’on voit ou pas. J’ai compris en partant que ma vie privée avait été exposée sur Internet. On disait que nous étions en couple avec Alexis même si ce n’était pas notre sentiment à la maison.

Zoé et Alexis dans “Secret Story”
Capture d’écran TF1

Cela a dû être difficile pour ton copain aussi…
C’était super compliqué pour lui et je comprends tout à fait ça. C’est logique qu’il le prenne mal. À sa place, j’aurais aussi perdu le contrôle.

À quoi ressemblera votre après « Secret Story » ?
Je me laisse emporter pour le moment, en essayant de me repérer car je suis encore un peu perdu. J’ai besoin de me retrouver avant d’envisager la suite.

« data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js” >

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le rôle clé de l’exercice pour la cognition – .
NEXT Bientôt de nouveaux traitements contre les migraines ?