vers une prise en charge de tous les soins ? – .

vers une prise en charge de tous les soins ? – .
vers une prise en charge de tous les soins ? – .

Le cancer du sein est une maladie qui nécessite des soins qui le ciblent directement, mais qui concernent aussi ses conséquences et celles de ses traitements. Actuellement, le traitement médical de ce cancer (chimiothérapie, radiothérapie…) est intégralement remboursé, mais pas ces soins spécifiques, souvent appelés soins de support, comme la gestion de la douleur et de la fatigue, les problèmes de peau, les troubles digestifs. , etc., qui sont pourtant essentiels. Le fait qu’ils ne soient pas pris en charge crée des disparités dans l’accès aux soins, car les restes à charge sont importants, entre 1 300 et 2 500 euros en moyenne. Mais cela pourrait bientôt changer, grâce à un projet de loi présenté par le groupe de la Gauche démocratique et républicaine (RDA).

Un projet de loi pour rembourser tous les soins liés au cancer du sein

Ce projet a été adopté par les députés de la commission des Affaires sociales ce mercredi 22 mai 2024. Il prévoit le remboursement de tous les soins liés au cancer du sein, dont les soins de support, les prothèses capillaires et le renouvellement des prothèses mammaires. . “C’est une victoire pour les 700 000 femmes atteintes d’un cancer du sein”a déclaré le rapporteur du texte, le député Fabien Roussel (PCF) après l’adoption en commission.

Un amendement pour limiter le soutien

La facture a cependant été allégée d’une mesure importante, les députés Renaissance, le parti de la majorité présidentielle, ayant déposé un amendement excluant de cette couverture les dépassements de taxes. Il a été adopté par les élus de la Renaissance et ceux du Rassemblement national (RN).

Quand ce projet de loi sera-t-il adopté ?

L’adoption de ce texte par la commission des Affaires sociales est une première étape, et il devra désormais être examiné en première lecture par l’Assemblée nationale. Cela devrait normalement être fait le 30 mai, puisque ce projet de loi est à l’ordre du jour de la niche parlementaire communiste. Si cela ne peut finalement se faire, faute de temps, Fabien Roussel a indiqué à la Commission que cela pourrait être proposé ultérieurement dans une loi transpartisane.

Lire aussi

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Flow », une odyssée silencieuse au fil de l’eau
NEXT A Vendôme, le rideau se lève sur la prochaine saison