L’ARS Ile de renforce la surveillance du moustique tigre de mai à novembre 2024 (Communiqué)

L’ARS Ile de renforce la surveillance du moustique tigre de mai à novembre 2024 (Communiqué)
Descriptive text here

L’Agence régionale de santé (ARS) d’Île-de- a lancé, le 1euh Mai 2024, sa campagne de surveillance renforcée de la présence et de l’implantation du moustique Aedes albopictus, dit moustique tigre, en Ile-de-France. Cette campagne, qui s’accompagne de mesures de prévention et de surveillance des cas d’arbovirus diagnostiqués par les médecins, durera jusqu’au 30 novembre 2024, et couvrira donc toute la période d’activité de ce moustique.

Le moustique tigre, présent et actif dans tous les départements franciliens, peut transmettre certaines maladies tropicales (zika, dengue ou chikungunya).

Des actions de lutte anti-vectorielle sont donc menées par l’ARS Île-de-France pour prévenir la propagation de ces maladies. La lutte antivectorielle est une des priorités de l’Agence et les actions menées sont renforcées dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Depuis le 1er janvier 2020, tous les départements de l’agglomération sont considérés à risque d’implantation et de développement du moustique tigre. L’ARS Île-de-France est chargée de mettre en œuvre la surveillance et la lutte contre les moustiques porteurs de maladies en Île-de-France. Mis en œuvre du 1er mai au 30 novembre, ce suivi est composé de trois axes d’action :

· Surveillance entomologique (populations de moustiques). Réalisée sur l’ensemble de la région à l’aide de pièges à nids, elle vise à détecter l’implantation et l’activité du moustique. L’Agence dispose d’un réseau de 526 casiers nidificateurs, répartis sur 8 départements et 3 aéroports, et posés cette année entre le 22 avril et le 10 mai. Le relevé des casiers est généralement mensuel (il peut être bimensuel dans les zones sensibles comme les aéroports). Cette surveillance est utilement complétée par la plateforme de signalement citoyen : https://signalement-moustique.anses.fr.

· Surveillance épidémiologique (les gens malades). L’ARS Île-de-France est informée via les professionnels de santé des cas de dengue, chikungunya ou zika survenus dans la région. Grâce aux données par les patients, l’Agence pilote les actions de lutte anti-vectorielle (actions menées par l’Agence Régionale de Lutte contre les Moustiques (ARD), opérateur privé spécialisé dans la détection et l’élimination des moustiques en Île-de-France). France) pour réduire le risque de survenue d’un cas autochtone. Réduire les délais de diagnostic et de déclaration par les professionnels de santé, via la déclaration obligatoire, est essentiel pour permettre une mise en œuvre plus rapide de ces actions de contrôle, afin qu’elles soient plus efficaces.

· Sensibiliser les gens résidant dans des zones où la présence du moustique est connue. Il s’agit d’éliminer toutes les sources d’eau stagnante, potentiels lieux de reproduction des moustiques, autour et dans leur habitat. Des actions d’information et de communication sont menées durant la période estivale par les pouvoirs publics locaux, en lien avec les Conseils Départementaux et les communes concernées. L’action de chacun, gestionnaires de lieux et établissements recevant du public (hôtels, campings, écoles, établissements de santé, établissements médico-sociaux, etc.) mais aussi des particuliers est essentielle.

En prévision des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, les actions des pouvoirs publics ont été renforcées, notamment en termes de sensibilisation et de prévention des voyageurs au départ ou à l’arrivée dans les zones d’endémie de ces pathologies, ainsi que d’identification et de réduction des zones. propice à la prolifération des moustiques à proximité des lieux de grands rassemblements. Les hôtels sont également sensibilisés aux risques liés à l’implantation du moustique tigre et aux bons réflexes pour s’en débarrasser. L’ARS Île-de-France et le Préfet de la région Île-de-France, Préfet de Paris, adressent enfin une lettre de sensibilisation à tous les maires de la région Île-de-France.

Pour accompagner ces actions de sensibilisation, un nouveau kit de communication (flyers, affiches, etc.) a été élaboré par l’ARS Île-de-France et mis à disposition de tous ses partenaires concernés (voir lien ci-dessous).

Contact presse ARS Île-de-France : [email protected]

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Comment expliquer la hausse des cas sur l’île française depuis mars ? – .
NEXT Le grand écrivain américain Paul Auster, auteur de « Moon Palace » et de « Leviathan », est décédé à 77 ans