VIDÉO. The Congos & The Gladiators et Mariaa Siga, une grande fête aux racines du reggae aux Docks

VIDÉO. The Congos & The Gladiators et Mariaa Siga, une grande fête aux racines du reggae aux Docks
VIDÉO. The Congos & The Gladiators et Mariaa Siga, une grande fête aux racines du reggae aux Docks

Ce samedi, aux Docks de Cahors, la scène musicale actuelle ressemblera à une grande fête aux racines du reggae.

Les Congos sont l’un des derniers groupes jamaïcains, resté dans leur formation originale depuis les années 70 et on ressent forcément cette unité, cette cohésion puissante lors de leurs concerts qui sont tous de véritables messes rastafariennes. En effet Cedric Myton, Ashanti Roy, Watty Burnett et Talash, le dernier arrivé, sont de véritables Rastas qui vivent et agissent conformément à l’image qu’ils véhiculent et qui sont restés proches de leurs racines et de leurs principes. Leur notoriété s’est d’abord construite autour du mythique album « Heart of the Congos » enregistré au mythique studio Black Ark de Lee « Scratch » Perry et qui contient des perles de reggae racines mettant en valeur leurs performances vocales comme « La La Bam Bam », « Open The Gate » ou encore « Congo Man » mais surtout le fameux « Fisherman » qui est considéré par le magazine Rolling Stone comme l’un des dix meilleurs titres reggae de tous les temps.

Toujours infatigables, ils sortent un nouvel album au printemps 2024 lors d’une tournée européenne où ils partagent l’affiche avec les Gladiators, autre grand nom de la musique jamaïcaine.

Mariaa Siga, la « perle vocale de Casamance »

De sa Casamance natale à l’Europe, Mariaa Siga connaît depuis 10 ans une carrière fulgurante. Des premiers concours d’artistes au Sénégal à The Voice en France en passant par le One Riddim Contest du label reggae Baco Records, de ses nominations aux Victoires du Reggae jusqu’à la finale du Prix Découverte de RFI, cette jeune artiste a gravi les échelons avec une incroyable maturité. Il faut dire que sa voix et son approche musicale se révèlent à merveille sur des rythmes diola ainsi que sur des inspirations blues, folk-jazz et même racines-reggae. Qu’elle soit acoustique ou électrique, Mariaa Siga sait placer ce timbre vocal profond et évocateur qui résonne comme le grand marqueur de la musique ouest-africaine. La large palette de musiques du monde de qualité.

Si le concert n’est pas complet avant : billetterie et ouverture des portes à 20h30 Tarifs (aux Docks en semaine de 14h à 18h du mercredi au samedi ou le soir même à la billetterie) : TP : € 17 / TR1 : 15 € / TR2 : 13 € / TE : 5 €.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Vendredi sera le point culminant de la 19e édition des Rencontres littéraires de Nogaro
NEXT quel impact le changement climatique aura-t-il sur la propagation de cette maladie ? – .