Ces nouveaux équipements de sécurité seront obligatoires pour les voitures dans quelques semaines

Ces nouveaux équipements de sécurité seront obligatoires pour les voitures dans quelques semaines
Ces nouveaux équipements de sécurité seront obligatoires pour les voitures dans quelques semaines

À partir de juillet 2024, les nouvelles voitures devront être équipées de série de huit nouveaux dispositifs de sécurité. Une obligation imposée par l’Union européenne qui vise à réduire le nombre de morts sur les routes.

A partir de juillet 2024, un tournant majeur sera franchi en matière de sécurité routière en Europe. En effet, l’Union européenne exigera des constructeurs automobiles qu’ils intègrent huit systèmes de sécurité de pointe dans tous les nouveaux véhicules mis sur le marché. Si cet équipement devait déjà être présent dans les véhicules nouvellement homologués depuis juillet 2022, il doit désormais être présent de série dans toutes les voitures neuves. Cette mesure ambitieuse s’inscrit dans la stratégie « Vision Zéro », qui vise à atteindre l’objectif de zéro tué sur la route d’ici 2050.

L’assistance au freinage d’urgence est l’un des dispositifs les plus importants. Ce système peut détecter un danger et freiner automatiquement pour éviter une collision ou réduire l’impact. Par exemple, si un piéton traverse soudainement la rue, votre voiture réagira plus vite que vous. Un système de détection d’obstacles en marche arrière est également obligatoire. Lorsque vous sortez d’un parking, cet appareil peut détecter un piéton ou un objet derrière vous et vous avertir, voire freiner automatiquement. Cela contribue à protéger les piétons, en particulier les enfants, qui peuvent être difficiles à voir.

L’alarme fatigue et inattention est un autre équipement indispensable. Ce système analyse votre comportement de conduite et vous alerte si vous présentez des signes de fatigue ou de distraction, vous invitant à faire une pause. Cela réduit les risques d’accidents liés à la somnolence ou à l’inattention. L’avertissement de sortie de voie aide à prévenir les accidents causés par des déviations involontaires. Si vous quittez votre voie sans activer votre clignotant, ce système vous alertera, vous aidant ainsi à rester concentré sur la route.

© ambrozinio-123RF

Le régulateur de vitesse intelligent constitue une avancée notable. Il ajuste automatiquement la vitesse de votre véhicule pour maintenir une distance de sécurité avec les véhicules qui vous précèdent. Cela réduit le stress du conducteur et le risque de collisions arrière. Comme les avions, les nouvelles voitures devront également être équipées d’une « boîte noire » qui enregistre les données de conduite, telles que la vitesse et les actions du conducteur, avant un accident. Ces informations peuvent être cruciales pour comprendre les causes d’un accident et améliorer la sécurité routière.

Un autre dispositif important est le prééquipement d’un alcootest antidémarrage, un système qui empêche le démarrage du véhicule si le conducteur a consommé de l’alcool au-delà de la limite autorisée. Enfin, un système de lecture des panneaux de signalisation sera intégré pour informer le conducteur des limitations de vitesse et autres indications importantes. Ainsi, même si vous manquez un panneau, votre voiture vous tiendra informé, réduisant ainsi le risque d’infractions et d’accidents.

En 2026, deux autres équipements deviendront obligatoires sur toutes les voitures neuves : le détecteur d’utilisateur vulnérable, qui identifie les cyclistes ou les piétons autour de la voiture et peut freiner automatiquement en cas de danger ; et la zone de protection élargie des piétons, qui vise à réduire les blessures en cas de collision avec un piéton ou un cycliste. L’intégration de ces nouveaux systèmes de sécurité représentera évidemment un coût supplémentaire pour les automobilistes. Mais cet investissement devrait être rapidement amorti par les économies réalisées sur les frais d’assurance et, surtout, par la valeur incalculable des vies humaines sauvées.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Victoire de Véronique Blackburn
NEXT « faiblesses » dans les projets de faillite de quatre grandes banques