les commandes dans le secteur nucléaire sont « en forte augmentation »

les commandes dans le secteur nucléaire sont « en forte augmentation »
les commandes dans le secteur nucléaire sont « en forte augmentation »

Les commandes dans le secteur nucléaire sont en «forte hausse» chez AtkinsRéalis, qui a annoncé jeudi que ses revenus du premier trimestre ont augmenté de près de 20% par rapport à l’an dernier.

C’est ce qu’on apprend dans les résultats financiers de l’entreprise, anciennement connue sous le nom de SNC-Lavalin, pour les premiers mois de 2024.

Les revenus pour le trimestre ont totalisé 2,26 milliards de dollars, contre 2,02 milliards de dollars pour la même période l’an dernier.

Cette hausse est notamment imputable à une « forte hausse » des commandes dans les secteurs des services d’ingénierie et de l’énergie nucléaire.

« Les revenus du secteur de l’énergie nucléaire ont atteint 298,6 millions de dollars, soit une augmentation de 22,2 % », peut-on lire dans le document.

L’entreprise a donc revu à la hausse ses perspectives pour le secteur nucléaire en 2024. Elle table désormais sur une croissance organique de son chiffre d’affaires pour ce secteur comprise entre 15 et 20 %, alors que les attentes précédentes prévoyaient une croissance entre 12 et 15 %.

L’énergie nucléaire a la cote

Partout dans le monde, l’énergie nucléaire est de plus en plus considérée comme essentielle à la transition vers une énergie propre, malgré les craintes persistantes concernant la sécurité des centrales et la gestion des déchets radioactifs.

Au Québec, le ministre de l’Énergie Pierre Fitzgibbon a lui-même déclaré à plusieurs reprises que l’énergie nucléaire est « essentielle » dans les efforts de décarbonation de la planète.

« À moins que de nouvelles technologies ne se développent à l’avenir, le nucléaire deviendra une nécessité. Le monde ne se décarbonisera pas sans l’énergie nucléaire. Les experts sont unanimes. Ou nous dirons non, et dans ce cas-là, nous devrons construire vingt barrages», a-t-il déclaré le 4 mai dernier devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Ralentir ?

Dans une interview avec Temps Financier En mars dernier, le président-directeur général d’AtkinsRéalis a cependant appelé les gouvernements et les industries à modérer leur enthousiasme pour l’énergie nucléaire, notamment en raison des délais et des dépassements de coûts qui ont souvent caractérisé la construction de réacteurs. .

Photo d’archives, Chantal Poirier

“Nous devrions probablement ralentir un peu et consacrer plus de temps à la phase de planification et à la phase d’exécution”, a déclaré Ian Edwards au journal anglais, dans la langue de Shakespeare.

Mais cet appel au ralentissement avait encore une autre raison. Soulignant la forte croissance du secteur nucléaire, M. Edwards a déclaré à la Temps Financier que « la demande est susceptible de dépasser [la] capacité [d’AtkinsRéalis] pour y répondre. »

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV quand la BOAD actionne ses leviers financiers
NEXT quelles sont les astuces pour ne pas payer trop d’impôts ? – .