La Corée du Nord frappe à la porte

La Corée du Nord frappe à la porte
La Corée du Nord frappe à la porte


7h00 ▪
4
lecture min ▪ par
Evans S.

La Corée du Nord a exprimé son désir de rejoindre le bloc des BRICS, une démarche qui pourrait bien redéfinir son isolement géopolitique persistant. Cette annonce intervient dans un contexte où les BRICS envisagent sérieusement de remodeler l’architecture financière mondiale, notamment à travers la création d’une monnaie alternative au dollar américain. L’intérêt de Pyongyang pour ce groupe de puissances émergentes soulève de multiples questions sur ses motivations et ses implications potentielles sur l’équilibre mondial.

Les BRICS, un contre-pouvoir économique et monétaire ?

Les BRICS se positionnent de plus en plus comme un contre-pouvoir à l’hégémonie occidentale, notamment en matière monétaire.

La proposition russe de développer une nouvelle unité monétaire basée sur un panier de monnaies des pays membres illustre cette ambition.

Considérée comme une réponse à une éventuelle déroute du dollar, cette initiative pourrait profondément transformer le système financier mondial.

En effet, des personnalités comme Alexey Mozhin du Fonds monétaire international soutiennent la création d’une monnaie distincte qui pourrait remplacer le dollar dans le commerce international, augmentant ainsi l’autonomie financière des pays BRICS.

Pourquoi la Corée du Nord est-elle attirée par les BRICS ?

La Corée du Nord est souvent considérée comme un paria sur la scène internationale. Il voit dans les BRICS une chance de renforcer ses alliances économiques. Elle pourrait en même temps contourner les sanctions qui pèsent lourdement sur elle.

Rejoindre ce groupe ouvrirait les portes à des systèmes de paiement alternatifs. Il pourrait notamment accéder à celles en cours de développement autour des monnaies numériques des banques centrales. Ainsi, elle échapperait à l’omniprésence du réseau SWIFT, contrôlé par les puissances occidentales.

Cette orientation vers une dédollarisation des échanges commerciaux correspond parfaitement aux aspirations de Pyongyang. La ville cherche à gagner en autonomie et en respectabilité sur la scène internationale.

Implications géopolitiques

L’intégration de la Corée du Nord dans les BRICS serait une manœuvre géopolitique majeure.

Son adhésion poserait des défis importants. Elle devra notamment se conformer aux normes internationales et répondre aux exigences de transparence financière.

Toutefois, cette décision fournirait à la Corée du Nord une plate-forme lui permettant de renforcer sa légitimité. Elle pourrait ainsi briser son isolement. De plus, cela obligerait la communauté internationale à reconnaître sa capacité à survivre économiquement, en dehors des cadres traditionnels dominés par l’Occident.

https://twitter.com/BRICSinfo/status/1788417224870334654?t=86CR8JhYmv6yMqOXWhcQVg&s=19 la Corée du Nord pour les BRICS n’est pas seulement un calcul politique ; elle reflète une stratégie de survie dans un monde multipolaire en évolution rapide.

Alors que les BRICS continuent de remettre en question le statu quo mondial, l’entrée potentielle de la Corée du Nord pourrait non seulement redéfinir les alliances dans la région Asie-Pacifique, mais également accélérer la transformation des systèmes monétaires internationaux. Pendant ce temps, le Bitcoin s’apprête à bouleverser l’Europe.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme « Lire pour gagner » ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous maintenant et commencez à bénéficier d’avantages.

Cliquez ici pour rejoindre « Lire pour gagner » et transformez votre passion pour la cryptographie en récompenses !

Avatar de Evans S.

Evans S.

Fasciné par le bitcoin depuis 2017, Evariste continue ses recherches sur le sujet. Si son premier intérêt était le trading, il cherche désormais activement à comprendre toutes les avancées centrées sur les cryptomonnaies. En tant qu’éditeur, il aspire à fournir continuellement un travail de haute qualité qui reflète l’état de l’industrie dans son ensemble.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Rodolphe Saadé, le milliardaire qui pourrait « aider » Emmanuel Macron ? – .
NEXT Le Royaume-Uni est sorti de la récession au premier trimestre