Zhang Zhan, blogueur critique de la politique chinoise anti-Covid, libéré après quatre ans de prison

Zhang Zhan, blogueur critique de la politique chinoise anti-Covid, libéré après quatre ans de prison
Zhang Zhan, blogueur critique de la politique chinoise anti-Covid, libéré après quatre ans de prison
>>
Un manifestant pro-démocratie brandit une affiche montrant la photo du blogueur chinois Zhang Zhan devant un bâtiment officiel chinois à Hong Kong le 28 décembre 2020. KIN CHEUNG /AP

Le blogueur chinois Zhang Zhan, emprisonné pendant quatre ans pour avoir publié des vidéos critiquant la politique sanitaire de la Chine pendant la pandémie de Covid-19, a été libéré, a annoncé mercredi 22 mai l’ONG Reporters sans frontières (RSF). Une ancienne avocate de 12 ans, parfois présentée comme une journaliste citoyenne, reste sous surveillance et sa liberté de mouvement reste restreinte.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Quatre ans de prison pour un « journaliste citoyen » de Wuhan

Ajouter à vos sélections

Zhang Zhan s’est rendu en février 2020 à Wuhan, la métropole du centre de la Chine où a été découvert le virus responsable du Covid-19. Les quelque 14 millions d’habitants de la ville se sont alors vu interdire d’en sortir. Smartphone à la main, le blogueur s’est notamment rendu dans les bas des immeubles, où des barrières avaient été érigées, des gardes ayant été recrutés afin de maintenir les habitants confinés chez eux.

Dans ses vidéos, publiées sur des sites chinois et étrangers, elle interpellait le personnel chargé d’appliquer la politique de santé des autorités, qu’elle considérait comme « une grave violation des droits de l’homme ».

« Provocation de troubles »

Arrêtée en mai 2020, elle a été condamnée à la fin de la même année pour « provocation de troubles », une terminologie souvent utilisée contre les personnalités qui dérangent le pouvoir. Zhang Zhan devait être libéré le 13 mai. Mais aucune information n’avait été publiée jusque-là sur son sort.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés La Chine veut tourner la page du Covid-19

Ajouter à vos sélections

Une courte vidéo montrant la blogueuse, diffusée mercredi par Reporters sans frontières, semble indiquer qu’elle a été libérée comme prévu. « Le 13 mai à 5 heures du matin, la police m’a déposé chez mon frère aîné à Shanghai »dit-elle dans cette vidéo. « Merci à tous pour votre aide et votre sollicitude », souligne-t-elle. RSF affirme avoir obtenu cette vidéo “par un intermédiaire”.

Si Zhang Zhan semble avoir été libéré, “ses contacts avec l’extérieur et sa vie quotidienne sont sous surveillance”a déclaré sur le réseau social X Jane Wang, une militante basée au Royaume-Uni qui a participé à la campagne pour la libération du blogueur.

Pour sa part, “Reporters sans frontières reste préoccupée par sa situation et souligne qu’une liberté partielle n’est pas du tout une liberté”, a indiqué l’organisation mercredi. Des militants des droits humains avaient exprimé leur inquiétude quant à la santé de Zhang Zhan, qui avait mené une grève de la faim en prison pour dénoncer sa condamnation.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Après zéro Covid, la Chine craint zéro touriste

Ajouter à vos sélections

Le Monde avec l’AFP

Réutiliser ce contenu
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Quelle forme prendra la médecine du futur ? (Michel Goldman) – .