Juin 2024 était-il vraiment si froid et pluvieux ? – .

Juin 2024 était-il vraiment si froid et pluvieux ? – .
Juin 2024 était-il vraiment si froid et pluvieux ? – .

Le mois de juin s’est écoulé et a apporté avec lui des épisodes orageux et des chaleurs tardives. Dans un communiqué de presse publié ce mardi 2 juillet 2024, Météo France établit le bilan climatique de juin 2024.

Globalement, le sixième mois de l’année affiche des températures conformes aux normales saisonnières. Météo France avait fait le même constat pour mai 2024.

Graphique de « Météo France » illustrant la température moyenne journalière du mois de juin 2024 en France. | CAPTURE D’ÉCRAN METEO FRANCE
Voir en plein écran
Graphique de « Météo France » illustrant la température moyenne journalière du mois de juin 2024 en France. | CAPTURE D’ÉCRAN METEO FRANCE

Lire aussi : Météo : Quel temps fera-t-il en France cet été ? Voici ce que disent les premières tendances

La tempête, élément central du mois de juin

Si les précipitations ont de nouveau été supérieures à la normale sur l’ensemble du territoire (+20% par rapport aux normes 1991-2020), elles restent disparates selon les régions. Dans les Pays de la Loire, le Poitou, la Bourgogne, ainsi que dans les Alpes centrales et en Haute-Corse, les précipitations ont dépassé le double de la normale, estime Météo France.

Les tempêtes torrentielles qui ont touché les Alpes, un hameau de l’Isère et la vallée de la Vésubie dans les Alpes-Maritimes ont provoqué d’importantes inondations avec des crues torrentielles.

Des secouristes débloquent et dégagent une route des décombres après une crue dévastatrice de la rivière Vénéon le 21 juin 2024, dans le hameau de La Bérarde dans les Alpes françaises, le 28 juin 2024. | ARNAUD FINISTRE/AFP
Voir en plein écran
Des secouristes débloquent et dégagent une route des décombres après une crue dévastatrice de la rivière Vénéon le 21 juin 2024, dans le hameau de La Bérarde dans les Alpes françaises, le 28 juin 2024. | ARNAUD FINISTRE/AFP

Les orages ont généralement touché toute la France tout au long du mois. A la mi-juin, ils ont été violents et très pluvieux en Gironde et en Mayenne. Des orages ont également touché les départements du Tarn et de la Meuse.

Lire aussi : De violents orages ont fait des victimes en Champagne-Ardenne

Un soleil généreux en Manche et en Bretagne

Contrairement aux précipitations, l’ensoleillement a été déficitaire sur l’ensemble du territoire, avec une baisse de 15% par rapport à la normale en juin. Normands et Bretons peuvent toutefois se réjouir d’une chose : la Bretagne et le littoral de la Manche sont les seules régions à avoir bénéficié d’un ensoleillement plus doux que la normale (+10%).

Le déficit représente 20% dans l’est du pays, note Météo France.

La chaleur était attendue depuis longtemps

La France a connu une hausse des températures un peu tardive sur l’ensemble du territoire. Les premiers 30°C ont été atteints à Paris mais aussi à Bordeaux où le thermomètre affichait 32°C le 25 juin. Une date plutôt avancée par rapport à la climatologie pour la Gironde.

Météo France constate cependant que la barre symbolique des 40°C n’a pas été franchie en France en juin, contrairement aux deux années précédentes.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV À Taiwan, de génération en génération ⋆ Vojo – .
NEXT Le gaz naturel a réagi de manière limitée aux données d’inventaire de l’AIE – .