Cette future compacte chinoise que redoutent déjà les Mégane et MG4 – .

En cette période de championnat européen de football, vous n’avez sans doute pas échappé à BYD, ce constructeur automobile chinois qui s’est offert la meilleure visibilité en devenant partenaire officiel de l’événement allemand. Il faut considérer que ses moyens sont devenus colossaux alors que la marque a atteint le rang de numéro 1 mondial de la vente de voitures électriques, en fin d’année dernière, en détrônant rien moins que Tesla.

Croissance annuelle à deux chiffres

Un succès qui n’empêche pas BYD de rester largement dépendant de son marché domestique, d’où sa nécessité d’acquérir rapidement de la notoriété sur le Vieux Continent où le constructeur espère multiplier ses ventes par cinq, dès cette année, alors que 16.000 véhicules y ont été vendus l’an dernier. Et si six véhicules remplissent déjà son catalogue, de la citadine au grand SUV, en passant par des berlines imitant les Tesla Model 3 et S, il manque encore à BYD un modèle capable de rivaliser avec les véhicules électriques compacts, très en vogue en ce moment.

Même pas peur de la fin des aides d’État

Une catégorie dans laquelle les Renault Mégane E-Tech, Volkswagen ID.3 ou Cupra Born, pour ne citer qu’elles, ont particulièrement souffert de l’arrivée, en 2022, d’une certaine MG4. Capitalisant sur la sympathie émanant de son badge d’origine britannique, la marque chinoise a rapidement réussi à séduire une large partie du grand public européen en alliant des performances honorables à des tarifs imbattables. Et si les ventes de MG ont fondu de 28 % en France, au début de cette année, en raison de l’inéligibilité de ses modèles au bonus écologique, la marque entend bien rester un acteur privilégié en Europe, à moyen terme.

MG4 dans le viseur

Mais la concurrence s’intensifie à mesure que les prix des voitures électriques baissent, même pour les constructeurs européens, alors que MG est particulièrement mécontent de la percée significative de BYD ces derniers mois. Et c’est surtout la compacte MG4 (4,29 m de long) qui souffre depuis la révélation, au salon de Pékin en mai dernier, du showcar Ocean-M, un concurrent direct dont les dimensions restent secrètes, mais qui devrait avoisiner les 4,30 m de long.

Une alternative au XPower haut de gamme de MG

En tenue de sport, l’étude Ocean-M multiplie les appendices aérodynamiques afin d’inquiéter les 435 ch du MG4 XPower. Un niveau de puissance auquel la compacte BYD va probablement prétendre, mais c’est évidemment via des moteurs plus modestes qu’elle espère se faire une place au soleil, en profitant d’une nouvelle plateforme 3.0 extrapolée de la berline Seal, qui promet l’introduction d’un système de propulsion arrière alimenté par une batterie intégrée à la structure même du soubassement.

Une batterie très high-tech

Baptisée Blade, cette nouvelle batterie met en avant, selon ses créateurs, un haut niveau de sécurité, une compacité accrue d’environ 50 % assurant une meilleure densité énergétique, ainsi qu’une plus grande longévité avec la garantie de plus de 5 000 cycles de charge et de décharge. Reste enfin à savoir quelles seront les capacités en kWh de la BYD Ocean lors de son lancement, en 2025. Côté tarifs, gageons que le modèle d’entrée de gamme restera sous la barre des 30 000 € pour aligner son niveau de compétitivité sur celui de la MG4.

Podcasts en vedette

LA VIE DES HOMMES

Pour résumer

Malgré la congestion observée sur le segment des compactes électriques, un nouvel acteur compte bien jouer les trouble-fêtes dans les prochains mois.

Éditeur

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Qui est la plus haute de nos légendes ? – .
NEXT Prix ​​du gaz, démarque inconnue, nouveau plan d’économies… Ce qui change au 1er juillet