Que sait-on du périmètre de sécurité déployé près de Belbeuf dans la matinée ? – .

Que sait-on du périmètre de sécurité déployé près de Belbeuf dans la matinée ? – .
Que sait-on du périmètre de sécurité déployé près de Belbeuf dans la matinée ? – .

Par

Marie Lemaistre

Publié le

18 mai 2024 à 16h11

UN trente policiers du groupe départemental sont actuellement déployés à Saint-Adrien, près de Belbeuf (Seine-Maritime), où un périmètre de sécurité est en place depuis 8 heures Ce samedi 18 mai 2024.

Une déviation a été mise en place par les autorités métropolitaines, empêchant les automobilistes d’accéder à la route de Paris, depuis le rond-point précédant le Moulin Rose. La gendarmerie fluviale patrouille sur la Seine et un drone a été déployé.

Les raisons encore floues

Pour l’heure, les raisons de cette intervention près d’Amfreville-la-Mi-Voie, initialement révélées par nos confrères de France 3 Normandie, n’ont toujours pas été communiqués. La seule chose dont nous sommes sûrs à ce stade, c’est que cette importante mesure de sécurité est toujours en cours cet après-midi. Il « permet aux gendarmes de travailler sereinement », indique une Source proche du dossier, sans toutefois préciser l’heure de sa levée.

Marlène, une habitante du Chemin de la Source, se confie à 76- ayant dû, en rentrant chez eux vers 12h30, présenter un justificatif de domicile juste pour approcher du périmètre. Les gendarmes l’ont alors invitée à « fermer les volets » et à se confiner chez elle. “Pour l’instant, je n’ai pas de nouvelles, nous sommes toujours à la maison”, a-t-elle indiqué en début d’après-midi à 76-précisant également qu’il l’a trouvé “long, sans information”.

A 16 heures, la route était toujours fermée. (©Capturer Google Maps)

Notre Source confirme avoir demandé de limiter les allées et venues, insistant sur le fait que le périmètre vise à assurer « la protection des forces de l’ordre et des riverains. »

Une affaire judiciaire

L’affaire a été confiée au parquet de Rouen, qui n’a pas encore fourni d’autres éléments d’information. Notre interlocuteur, qui connaît le dossier, tient à rassurer la population concernant ce déploiement de militaires casqués et armés. Et certains, comme Jennifer, habitante d’Amfreville-la-Mi-Voie, n’ont pas manqué de constater le « contexte anxieux, particulièrement stressant ».

“Les faits pour lesquels les gendarmes interviennent aujourd’hui n’ont rien à voir avec les événements de la semaine, ni la tentative d’incendie de la synagogue, ni les événements d’Incarville” avec la traque de Mohamed Amra, souhaite préciser notre Source.

Plus d’informations à venir.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV réforme des retraites, Gaza, salaire minimum… Le Nouveau Front Populaire dévoile son programme
NEXT Une interview vertieft die Gräben – .