Keny Cader écope de 29 ans de prison

Keny Cader écope de 29 ans de prison
Descriptive text here

Jean Damier Keny Cader, 31 ans, a été condamné à 29 ans de prison pour le meurtre de Marie Aliyah Pierre, 14 mois. Le juge, sans rendre son jugement, a souligné la gravité de l’acte, critiquant l’inaction de l’accusé face à sa responsabilité de protéger l’enfant. L’affaire remonte à juin 2021.

Il avait ôté la vie à un enfant vulnérable et sans défense dans un accès de colère. Jean Damier Keny Cader, 31 ans, a été condamné, mercredi 15 mai 2024, à 29 ans de prison par la cour d’assises, pour le meurtre de Marie Aliyah Pierre, âgée de 14 mois. La petite était la fille de sa conjointe de fait, Anaëlle Pierre. Ce crime s’est produit le 1er juin 2021, à Trou-d’Eau-Douce.

Dans son jugement, le juge Pravin Harrah dira que Jean Damier Keny Cader ne peut pas s’attendre à ce que le tribunal le traite avec indulgence parce qu’il a affirmé qu’il aimait l’enfant, mais qu’il l’a tuée dans un accès de rage. Les cris de la jeune fille l’avaient empêché de dormir ce jour-là. Le juge a souligné que le prévenu avait la responsabilité de protéger l’enfant, mais il ne l’a pas fait.

Pour le juge Harrah, la Cour a le devoir de protéger la société dans son ensemble et en particulier les enfants sans défense et vulnérables. La gravité de l’infraction, a-t-il ajouté, ne peut être négligée. Le meurtre d’enfants innocents est un acte insondable qui va à l’encontre de l’essence même de l’humanité.

« Si les enfants ne sont pas en sécurité dans leurs cocons et sont soumis à des atrocités dans leur propre maison de la part d’une personne responsable de leur sécurité, nous avons des raisons de nous inquiéter », a-t-il déclaré. Pour ces raisons, il a infligé une peine de 29 ans de prison à Jean Damier Keny Cader.

Ce maçon de 31 ans a été inculpé d’« homicide involontaire » devant la cour d’assises.

L’homme de 30 ans avait plaidé coupable et était défendu par MM. Vyas Adheen et Somand Kumar Adheen. Le parquet était représenté par Me Sharon Audrey Sandra Sunglee, procureure principale.

Marie Aliyah Pierre était la fille de la concubine de l’accusé. Le couple dormait dans un lit et l’enfant sur un matelas à même le sol dans la même pièce.

Au petit matin du 1er juin 2021, alors que Jean Damier Keny Cader dormait, il a été réveillé par les pleurs de la petite fille qui l’ont agacé. Il a ensuite utilisé sa main droite pour étrangler l’enfant. Environ cinq minutes plus tard, il a informé la mère que l’enfant ne répondait plus. Le trentenaire a ensuite remis l’enfant à sa compagne et a simulé une réanimation bouche-à-bouche. Voyant que l’enfant ne réagissait pas, l’accusé et sa compagne se sont rendus à la police, puis à l’hôpital Dr Bruno Cheong de Flacq, où la petite Marie Aliyah Pierre a été déclarée morte.

Le Dr Sudesh Kumar Gungadin, médecin légiste en chef, a attribué le décès de l’enfant à « une asphyxie due à une compression du cou ». Il avait expliqué que les contusions de chaque côté du cou sous la peau au niveau des muscles sternocléidomastoïdiens sont compatibles avec une pression sur le cou en cas d’étranglement. Il a ajouté que pour un bébé de 14 mois, une pression sur le cou pendant moins de deux minutes entraînerait la mort. En outre, le médecin légiste en chef avait produit le rapport médical de l’accusé qui révélait des « marques de cicatrices d’aiguilles IVDA (abus de drogues intraveineuses) ».

Signal fort

Devant le tribunal, Jean Damier Keny Cader a exprimé ses remords et présenté ses excuses. Il avait reconnu être toxicomane et conseillé aux jeunes de ne pas en consommer car « ses conséquences sont désastreuses ».

Le juge Pravin Harrah note que dans la présente affaire, l’accusé est allé bien au-delà de la simple « maltraitance sur enfant » et qu’il a impitoyablement ôté la vie à un enfant. Il estime qu’il faut envoyer un signal fort. Il a également tenu compte de la situation personnelle de l’accusé et du fait qu’il avait plaidé coupable. Les 1013 jours que le trentenaire a passés en détention préventive seront déduits de sa peine.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV l’inflation décélère à 8,8% en avril, la récession impacte
NEXT grosse déception pour Kylian Mbappé ! – .