que disent les premières critiques après sa projection à Cannes ? – .

que disent les premières critiques après sa projection à Cannes ? – .
que disent les premières critiques après sa projection à Cannes ? – .

C’est une tradition chez Quentin Dupieux : surprendre le public et offrir à chaque film une expérience cinématographique unique.

Avec Le deuxième acte, il aborde le métier d’acteur dans une mise en abyme du 7e art et réunit un casting prestigieux, composé notamment de Raphaël Quenard, Léa Seydoux, Vincent Lindon et Louis Garrel. Les premières critiques sont tombées, et les spectateurs reconnaissent une nouvelle audace de la part du cinéaste, en plus de vanter son excellente troupe d’acteurs et d’actrices. Le film serait ainsi drôle, espiègle, percutant et intelligent, en plus de proposer une satire sur le métier qui explose les frontières entre « fiction et réalité « .

Un objet fascinant qui interrogerait le monde du cinéma et de l’art, dans la même veine que Yannick (2023) ou Daaaaaali ! (2024).

Les limites du cinéma de Dupieux

A l’inverse, certains spectateurs regrettent le contexte ambigu du Deuxième acteainsi que le manque de pertinence au-delà de la prémisse au potentiel immense.

Quentin Dupieux continue de diviser – comme il le fait depuis le début de son cinéma – et certains avis se retrouvent dans cette nouvelle proposition » une lourdeur agaçante », qui annule toutes les bonnes idées par un effet de style ou de narration.

Un film en demi-teinte, qui ne supporte pas le poids de ses propos ni de sa thématique et qui tombe dans certains défauts qu’il tente de dénoncer. Si pour certains, tout est justement volontaire et permet de pousser la réflexion plus loin, d’autres estiment que le film de Dupieux marche dessus.

Quoi qu’il en soit, les avis sont quasiment unanimes quant à la surprise provoquée par le film et au talent du cinéaste pour écrire des dialogues, invitant le public à découvrir Le deuxième acte en salles avec la certitude que le film ne laissera personne indifférent, pour le meilleur ou pour le pire.

Le deuxième acte de Quentin Dupieux avec Louis Garrel, Vincent Lindon, Léa Seydoux, Raphaël Quenard, 1h20, en salles depuis le 14 mai.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV au procès de Donald Trump, son ancien avocat Michael Cohen l’incrimine
NEXT « Le N°10, c’est le poste que j’aime le plus »