Jeux olympiques de 2024. Renaud Lavillenie, blessé, cale à 5,60 m et ne valide pas les minima olympiques au Bourget

Jeux olympiques de 2024. Renaud Lavillenie, blessé, cale à 5,60 m et ne valide pas les minima olympiques au Bourget
Jeux olympiques de 2024. Renaud Lavillenie, blessé, cale à 5,60 m et ne valide pas les minima olympiques au Bourget

Le temps presse pour Renaud Lavillenie. Le Français (37 ans) a encore deux semaines – jusqu’au 30 juin exactement – ​​pour atteindre les minima olympiques au saut à la perche (5,82 m) et il espère valider sa participation aux JO de Paris 2024 ce samedi 15 juin au Bourget. . La mission a échoué.

Le champion olympique (à Londres en 2012) s’est arrêté après trois tentatives manquées dès son entrée en compétition à 5,60 m. Il a expliqué s’être blessé lors de son saut de 5,70 m lors du meeting de Pierre-Bénite il y a une semaine.

« Même si je n’ai aucune douleur, mon cerveau a fonctionné toute la semaine. Il me manque cette petite étincelle qui m’aurait permis de déplacer correctement le poteau.» a-t-il déclaré sur le tarmac du Musée de l’air et de l’espace du Bourget où se déroulait le concours.

« Les minima allaient être une formalité… »

« Forcément, ce que j’ai ressenti à Pierre-Bénite, c’était un gros coup pour moi car je revenais bien et les minima allaient être une formalité pour moi dans les jours à venir »a-t-il assuré.

Le Clermontois a encore deux occasions d’atteindre les minima, d’abord lors du meeting de Toulouse (samedi prochain), puis aux championnats de France à Angers (28-30 juin). “Je ne vais clairement pas abandonner car ce n’est pas ma nature, ce n’est pas au plus près d’elle que je vais m’arrêter”a assuré l’ancien recordman du monde (6,16 m en 2014).

S’il atteint ses objectifs, il lui faudra encore être sélectionné par la Fédération française d’athlétisme parmi les trois perchistes français engagés, pour participer à ses quatrièmes Jeux. Seul un autre sauteur à la perche, Thibaut Collet, a franchi les minima jusqu’à présent. Baptiste Thiry et Robin Emig, finalistes des récents Championnats d’Europe de Rome, ont jusqu’au 30 juin pour réussir à leur tour.

A LIRE AUSSI. Athlétisme. Ferdinand Omanyala signe la meilleure performance mondiale de l’année sur 100 m

Avant cette compétition et sa blessure, Lavillenie avait réussi à sauter 5,72 m en mai en Pologne, lors de sa deuxième compétition depuis son retour de blessure. Ayant subi une opération aux ischio-jambiers, il est resté dix mois sans participer à une compétition.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Voici le projet qu’Anderlecht a proposé à Majeed Ashimeru pour le conserver – .
NEXT A Pau, Jasper Philipsen remporte sa deuxième victoire au sprint devant Wout van Aert – .