Contre les incendies de forêts, le gouvernement présente son dispositif de lutte et de prévention

Contre les incendies de forêts, le gouvernement présente son dispositif de lutte et de prévention
Contre les incendies de forêts, le gouvernement présente son dispositif de lutte et de prévention

Prospérant grâce au réchauffement climatique, les incendies sont chaque année plus nombreux et gagnent en intensité. A l’approche de la saison estivale, le gouvernement a présenté ce mercredi 12 juin son dispositif de lutte contre les incendies de forêts en vigueur cet été.

La Sécurité Civile explique que cette stratégie vise à «prévenir les incendies, contrôler les foyers au stade initial, limiter les incendies catastrophiques et réhabiliter les zones brûlées», annonçant en outre que «les forces de sécurité civile sont renforcées” cet été. Ainsi, près d’une cinquantaine de « colonnes de renfort incendie de forêt » seront déployées dans les zones à risques sur l’ensemble du territoire national, en complément des forces déjà sur place. Le zonage de ces renforts n’a pas été précisé et le déploiement en Corse sera connu ultérieurement.

Plus que tout, ce dispositif vise à «attaquer les incendies le plus tôt possible», c’est-à-dire dans les dix premières minutes suivant leur éclosion et avant qu’ils brûlent une superficie de 1 hectare.

Selon la Sécurité civile, seuls 30 % des incendies concernent plus de dix hectares de végétation. Un autre chiffre montrant «l’efficacité de la stratégie» pour la lutte contre les feux de forêt mis en place chaque été : 9 feux sur 10 couvrent moins d’un hectare de végétation.

« Les incendies de forêt ne sont pas une fatalité »

De plus, ce dispositif s’accompagne d’une campagne de prévention destinée “aux Français et aux touristes”, déjà en cours depuis le mois dernier et qui devrait s’intensifier dans les semaines à venir. L’intérêt de la prévention et de la sensibilisation réside dans un constat réalisé chaque année : 9 incendies sur 10 sont d’origine humaine. “Les incendies de forêt ne sont pas une fatalité», insiste le ministère de la Transition écologique, qui recense les bons et les mauvais gestes.

En cas de risque d’incendie, les préfets peuvent interdire de fumer dans les bois, forêts et leurs abords. Sans surprise, les pompiers réclament “jamais fait” des barbecues en pleine nature ainsi que la découverte de la réglementation relative aux feux d’artifice.

Les forêts meurent de plus en plus

La prévention est d’autant plus fondamentale que les perspectives sont alarmantes : intensification des risques d’incendie dans les zones historiquement touchées – dont la Corse -, extension des risques sur l’ensemble du territoire, allongement de la saison des incendies, etc.

À ce tableau effroyable se conjugue un autre marqueur de la vulnérabilité des forêts françaises : elles sont de plus en plus en déclin. Impacté, entre autres, par les canicules successives, leur état de santé ne cesse de se dégrader. Le dépérissement concerne aujourd’hui en moyenne 670 000 hectares de forêts françaises, contre 300 000 en 2018. Cette progression »extrêmement fort” implique un « risque accru d’incendie», note le ministère de l’Agriculture.

En complément de la campagne de prévention en vigueur cet été, Météo-France renouvelle pour la deuxième fois sa « météo forêt », disponible en ligne depuis le 3 juin.Il est développé en fonction des conditions météorologiques observées et prévues.» explique l’agence publique, en tenant compte de la température, de l’humidité, de la pluie et du vent. Dans le but d’avoir “encore une carte cohérent», l’organisme de prévision annonce avoir «légèrement modifié l’algorithme”. Cela visera à mieux évaluer le niveau de risque.pour l’Arc Méditerranéen »une région caractérisée à la fois par des zones forestières fortement exposées au risque d’incendie et par des zones de relief moins souvent impactées.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Griezmann, un scandale dénoncé en Espagne !