Formule 1 | Norris trouve « frustrant et injuste » que Sainz ait pu terminer troisième

Formule 1 | Norris trouve « frustrant et injuste » que Sainz ait pu terminer troisième
Formule 1 | Norris trouve « frustrant et injuste » que Sainz ait pu terminer troisième

Lando Norris n’était pas content de voir Carlos Sainz pouvoir retrouver sa troisième place sur la grille, réparer les dégâts sur sa Ferrari et changer ses pneus. Le pilote McLaren F1 admet que cette règle est un facteur de chance, mais il déplore qu’elle existe et la juge totalement injuste.

“Je ne pense pas que ce soit la chose la plus juste, mais je suis sûr qu’il y a eu des moments dans le passé où j’ai peut-être eu de la chance et où ils ont peut-être pu réparer une petite voiture, ou quelque chose comme ça” » dit Norris.

“C’est frustrant et injuste que parce que quelqu’un fait une erreur et parce qu’un certain nombre de voitures ne franchissent pas une ligne, il puisse annuler son erreur et obtenir un arrêt au stand gratuit. C’est injuste.”

Un avis partagé par George Russell. Le pilote Mercedes ne connaît pas la règle exacte mais s’étonne que les pilotes aient un joker et une seconde chance : “Ce n’est pas correct. Je ne connais pas les règles, mais oui c’était un peu étrange ».

Le patron de McLaren, Andrea Stella, a expliqué que cette règle avait été une opportunité pour Sainz (qui avait profité des difficultés de Guanyu Zhou pour passer la zone de crash), et que ce n’était pas sa seule chance du week-end. . L’Italien révèle que Piastri a été durement touché lors de la collision avec Sainz au premier départ et qu’il a bénéficié de réparations.

«Dès que la collision s’est produite, nous avons constaté une baisse de 20 points [d’appui]soit environ une demi-seconde ici à Monaco. Stella explique. “Mais grâce au drapeau rouge, nous avons pu réparer le sol, car l’aile latérale du sol était cassée.”

« Nous l’avons réparé, mais pas complètement, et nous avons changé l’aileron latéral qui était également cassé. Au total, l’écart était donc d’environ 10 points sur l’ensemble de la course, ce qui représente quelques dixièmes, peut-être 0,25 seconde.

« Cela nous a évidemment rendu un peu plus nerveux de pouvoir garder les pneus dans une bonne situation, dans un bon état, car la voiture était un peu endommagée. Mais Oscar a réussi à le faire et, au final, les dégâts n’ont eu aucune influence sur le résultat final.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Nathan Géraud et Tom Combourieu de retour de France