Il n’a jamais fait aussi chaud à Montréal le 19 juin

Il n’a jamais fait aussi chaud à Montréal le 19 juin
Il n’a jamais fait aussi chaud à Montréal le 19 juin

Même les touristes ont été surpris par les records de chaleur battus hier à plusieurs endroits du Québec, notamment à Montréal, où le mercure n’avait jamais grimpé aussi haut depuis plus de 80 ans.

• Lire aussi : Canicule : les organismes aux aguets pour aider les sans-abri à supporter cette chaleur

• Lire aussi : Quand faut-il allumer (et éteindre) sa climatisation pour faire des économies ?

• Lire aussi : Très chaud pour travailler dehors : une chaleur extrême s’installe au Québec

«C’est la journée la plus chaude du 19 juin depuis l’enregistrement des données, donc 1941», explique André Monette, météorologue en chef à MétéoMédia.

Le mercure a atteint 33,5°C, battant le record de 33,1°C établi en 2001.

Avec l’humidex, la température ressentie avoisinait les 43°C.

“C’est surprenant. On ne s’attendait pas du tout à cette chaleur au Québec», raconte Christelle Fouquet, une touriste française assise à une table de pique-nique devant le marché Bonsecours.

Evelyn Veto Minez, une touriste chilienne, se repose à l’ombre d’un arbre.

Photo CHANTAL POIRIER

A l’heure du dîner, les terrasses ensoleillées du Vieux-Port étaient quasiment vides.

“C’est fou! Avec cette chaleur, aucun client n’a souhaité manger dehors aujourd’hui. Ils choisissent tous la climatisation», témoigne Sheila Tela, hôtesse du restaurant Paradisio, sur la rue Saint-Paul Est.

Journée « extrême »

Il faisait chaud partout au Québec, avec des records enregistrés à Montréal, mais aussi à Québec, au Saguenay et à Val-d’Or (voir ci-dessous).

Ainsi, les écoles et les parents ont pris des mesures extrêmes pour éviter que les jeunes ne souffrent de la chaleur accablante.

«C’est définitivement une journée extrême», a déclaré Annie Nareau, résidente d’Upton, en Montérégie.

Son fils, récemment opéré de la hanche, préférait rester à la maison près de la piscine. Sa fille, qui termine ses 6 anse année, j’ai préféré aller à l’école.

Les enfants se rafraîchissent au parc Lafond à Montréal

Photo LOUIS-DOMINIQUE LAMARCHE

Dans la grande région de Montréal, les ambulanciers étaient occupés à recevoir des appels concernant des personnes âgées ou des personnes souffrant de problèmes de santé les rendant vulnérables à la chaleur ou encore des personnes ayant eu un coup de chaleur en faisant du sport.

«On n’a pas forcément plus d’appels, mais c’est une journée où les interventions sont plus difficiles», explique le porte-parole d’Urgences-Santé, Stéphane Cyr.

Jusqu’à jeudi

La canicule a duré au moins jusqu’à jeudi soir, après une nuit « encore plus inconfortable » que la précédente, prévient André Monette.

« Nous avons une grosse poussée d’air chaud venant du Midwest américain, en plus des systèmes passant par le nord du Québec. La combinaison des deux apporte de l’air chaud et humide », explique le météorologue.

Il souligne que cette chaleur accompagnée d’humidité est rare en juin et se voit normalement davantage pendant les mois de juillet et août.

– Avec Erika Aubin et Dominique Scali

Chaleur historique pour le 19 juin

Montréal: 33,5°C, la plus chaude depuis 1941

Québec: 33,4°C, la plus chaude depuis 1942

Val-d’Or : 33°C, la plus chaude depuis 1951

Saguenay: 35,1°C, égal au record établi en 2020

Source : Médias Météo

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Shelley Duvall, l’actrice emblématique de « The Shining » de Stanley Kubrick, décède à 75 ans.
NEXT Benoît-Olivier Groulx à Laval : le scénario parfait