le jeu plein de caractère de la Belge Pauline van der Rest

Agée de 19 ans, elle est la seule candidate belge à cette édition.


Article réservé aux abonnés




Co-responsable du MAD, journaliste au service Culture

Par Gaëlle Moury

Publié le 09/05/2024 à 21h52
Temps de lecture : 1 min

Llancée lundi après-midi en présence de la reine Mathilde, la première épreuve du 20e La session du Concours Reine Elisabeth dédiée au violon entre déjà dans sa seconde moitié. Et ce jeudi soir, la séance était un peu particulière puisque c’était celle où se produisait Pauline van der Rest, la seule violoniste belge sélectionnée cette année. A tel point qu’on a ressenti, au Studio 4 de Flagey, une certaine effervescence en ce jour de l’Ascension, avec une salle particulièrement pleine et bientôt en délire. « Être le seul candidat belge ajoute forcément une pression supplémentaire », confie-t-il à Soirée le candidat avant le début du Concours. « Mais je reçois aussi beaucoup de soutien et d’encouragements de toutes parts, ce qui est vraiment sympa. »



Cet article est réservé aux abonnés

Accédez aux informations nationales et internationales vérifiées et décryptées
1€/semaine pendant 4 semaines (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • Accès illimité à tous les articles éditoriaux, fichiers et rapports
  • Le journal en version numérique (PDF)
  • Confort de lecture avec publicité limitée
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Desjardins s’excuse pour les affiches controversées
NEXT M. Netanyahu qualifie l’annonce d’un mandat d’arrêt de la CPI de « nouvel antisémitisme ». – .