Les résultats des élections législatives rebattent-ils les cartes des élections municipales ? – .

Les résultats des élections législatives rebattent-ils les cartes des élections municipales ? – .
Les résultats des élections législatives rebattent-ils les cartes des élections municipales ? – .

A Nîmes, la gauche est arrivée en tête des législatives mais aussi de la présidentielle de 2022. Une dynamique pour les échéances à venir ?

Existe-t-il un bastion insoumis à Nîmes ? La coalition présidentielle saura-t-elle s’imposer comme un acteur majeur des prochaines municipales ? Des interrogations légitimes au vu des derniers résultats des élections nationales. Au second tour des législatives anticipées de 2024, le candidat Insoumis-Nouveau Front populaire, Charles Ménard, a amassé 15 196 voix contre 11 767 à Yoann Gillet, pourtant réélu au 1er. Au 6e, le candidat EELV-Nouveau Front populaire, Nicolas Cadène, est arrivé en tête avec 13 878 voix contre 11 036 à Sylvie Josserand, élue députée RN.

Ce résultat fait écho aux élections européennes où la liste conduite par Manon Aubry de La France Insoumise est arrivée en tête à gauche avec 6 691 voix contre 6 343 voix pour la liste PS/Place publique. La liste communiste n’a cependant récolté que 1 352 voix. De quoi inspirer le président de la fédération Les Républicains, Richard Tibérino, qui, dans la foulée, a fait l’éloge de la liste de gauche. Objectif du club Gardce lundi, a tenté de semer un peu la zizanie à gauche : « On nous annonce partout que M. Vincent Bouget, un communiste, sera la tête de liste. Pourtant, les communistes ne font pas grand chose et c’est le PS qui est devant. »

En matière de discorde, la droite n’est pas en reste. L’équipe de Jean-Paul Fournier, au pouvoir depuis 2001, doit-elle s’inquiéter de la montée de la gauche ? Vous voulez que je vous rappelle la partition de Valérie Pécresse à Nîmes ? Et un an après, qu’a fait Jean-Paul Fournier ? s’interroge Franck Proust, président LR de Nîmes métropole. Le Nîmois s’est un peu emporté. La dernière élection municipale remonte à 2020 : la liste du maire sortant avait recueilli 34,35 % soit 9 626 voix. Deux ans Plus tard dans l’élection présidentielle, c’est un désastre pour Les Républicains : Valérie Pécresse obtient 4,38%, soit 2 702 voix.

« Ce sont deux élections qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre. Aux élections nationales, LFI et RN sont en tête depuis longtemps. Ensuite, pour une élection municipale, il y a la dimension humaine… « , ajoute Franck Proust. L’avenir nous le dira… En attendant, la droite surveille avec attention la progression de Valérie Rouverand, candidate d’Ensemble dans la 1re circonscription qui a réussi à se qualifier pour le second tour avant de se retirer pour faire barrage à l’extrême droite. » Tout sera négocié au moment opportun. C’est le projet qui compte… Si nous partageons, pourquoi ne pas même nous allier à des socialistes comme Nicolas Nadal ? “, poursuit Richard Tibérino. Rendez-vous en 2026. Et c’est prometteur !”

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La fusion d’Airbus Space et de Thales Alenia Space fait peser un risque sur l’emploi à Toulouse – .
NEXT Les Agenais médaillés à Valence – .