deux personnes inculpées – .

deux personnes inculpées – .
deux personnes inculpées – .

Mercredi 3 juillet, Prisca Thevenot et son équipe de campagne ont été agressés à Meudon, dans les Hauts-de-Seine.

Le parquet de Nanterre a informé vendredi 5 juillet TF1/LCI que deux personnes avaient été mises en examen.

L’agression de Prisca Thevenot, candidate à l’élection présidentielle, et de son équipe de campagne à Meudon (Hauts-de-Seine) a eu des suites judiciaires. Après leur mise en garde à vue, deux personnes ont été mises en examen, a indiqué le parquet de Nanterre à TF1/LCI vendredi 5 juillet. Un suspect majeur a été placé en détention provisoire, tandis qu’un autre mineur a été placé en garde à vue. « sous contrôle judiciaire avec obligation de placement dans un centre éducatif fermé ».

La circonstance aggravante de violences commises par un majeur avec l’aide d’un mineur n’a été retenue que pour le majeur, selon cette source. C’est lors d’une opération d’affichage à Meudon que Prisca Thevenot, son adjointe Virginie Lanlo et un militant de Renaissance ont expliqué avoir été pris pour cible par plusieurs individus.

Plus tôt ce vendredi, le parquet de Nanterre a annoncé avoir ouvert “une enquête sur le flagrant délit”confiée à la Direction de la sécurité communautaire de l’agglomération parisienne des Hauts-de-Seine. Dans un premier temps, quatre suspects ont été placés en garde à vue, puis deux d’entre eux, mineurs, ont été remis en liberté ce vendredi matin « en l’absence de charges suffisantes portées contre eux à ce stade. »


CQ

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Rassemblement citoyen pour l’aréna de Gaspé – .
NEXT Rétrogradés, les Chamois continuent leur progression – .