Un policier emprisonné après avoir abattu un homme qui s’était introduit par effraction dans la maison de sa grand-mère.

Un policier emprisonné après avoir abattu un homme qui s’était introduit par effraction dans la maison de sa grand-mère.
Un policier emprisonné après avoir abattu un homme qui s’était introduit par effraction dans la maison de sa grand-mère.

Le policier est accusé d’avoir tiré sept fois sur un individu soupçonné d’avoir voulu squatter la maison de sa grand-mère.

En Seine-Saint-Denis, un policier a été mis en examen et placé en détention provisoire pour meurtre mardi, a annoncé le parquet de Bobigny. Il est accusé d’avoir abattu un homme samedi avec son arme administrative alors qu’il n’était pas en service. La victime aurait tenté de squatter le domicile de la grand-mère du prévenu, a indiqué une source policière à l’AFP. Figaroconfirmant les informations de 20 minutes .

Les faits se sont déroulés samedi au domicile de la retraitée à Bobigny, vers 6h30 du matin. Elle a appelé son petit-fils, un agent de la Direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) du département. A l’arrivée de l’agent, il s’est retrouvé dans le garage,nez à nez” avec l’intrus qui était “potentiellement” doté de «d’une arme“, précise notre source.

Il a ensuite ouvert le feu, blessant mortellement l’individu. Selon nos confrères de 20 minutesLe policier a tiré sept coups de feu, touchant le squatteur à six reprises. Il a immédiatement prévenu la police, précisant qu’il avait fait usage de son arme. Il a ensuite été placé en garde à vue. Ses tests d’alcoolémie et de drogue se sont révélés négatifs.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Affaire Jégou-Auradou. « Une semaine dramatique pour le rugby français », estime le patron de la FFR
NEXT Prévisions météo pour le samedi 13 juillet 2024 à Lunel et ses environs – .